Dans l'Echo de Saint-Pierre d'octobre - commentaires