Fonctionnement des conseils de quartiers Quartier Brest-Centre Voir tous les quartiers

Rapport d’activité 2006

Brest - Conseil Consultatif de quartier : bilan au Conseil Municipal du 19 juin 2007

Intervention de M. Massa pour le quartier de Brest Centre

Brest-Centre
Imprimer la page

Groupe de travail Liaison Centre-ville port

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Elus, Mesdames et Messieurs,

Tout d’abord, je voudrais vous dire que ce CCQ a beaucoup travaillé puisqu’il a créé de nombreux groupes qui réfléchissent à des sujets aussi divers que l’embellissement de la place des FTPF, la rénovation du quartier Saint-Martin, le tri sélectif, l’aménagement de la place des halles Saint-Louis, l’animation du quartier Sanquer, la création d’une permanence hebdomadaire à la Mairie.…Le temps manquerait si on devait vous parler de chacun de ces projets. Il faut cependant souligner que le CCQ a pu trouver un nouvel équilibre dans ses relations entre membres de la société civile et Elus, à la satisfaction de la plupart, même si des progrès restent à accomplir.

Le Conseil Consultatif de Quartier de Brest centre et son bureau m’ont mandaté pour vous rendre compte de l’activité du groupe de travail dont je fais partie et qui a été créé voilà un an : la liaison entre le centre-ville et son port.
Nous sommes partis du constat – qui devait être validé- que les brestois avaient quelques difficultés à se sentir partie prenante de leur port,ce qui est un paradoxe puisque Brest a été créée autour et pour ses ports civil et militaire. Profitant de la méthode nouvelle d’Initiative- Développement, nous avons proposé cette étude au CCQ qui l’a acceptée et un groupe de travail s’est constitué.
Si la méthode de travail n’est guère originale : réunions, séances de discussion et d’information avec les Elus et les services techniques, etc… en revanche nous nous sommes efforcés de réaliser une étude qui ne se cantonne pas à des réalisation de court terme mais au contraire qui se veut axée sur un avenir le plus éloigné possible car nous sommes conscients qu’il ne s’agit pas seulement de rendre leur port aux Brestois mais aussi de leur donner un nouveau cadre où il fasse bon vivre.

ALLER AU PORT ET EN REVENIR AISEMENT, CERTES, MAIS POURQUOI ?

Aller au port et en revenir :

Entre la ville et son port existe une véritable barrière constituée par le cours DAJOT, surtout quand il s’agit de remonter au centre. On peut contourner l’obstacle par la route ou en gravissant cet impressionnant escalier au pied du monument aux Américains !
D’après les premiers dépouillements d’un sondage que nous avons réalisé, voici quelques pistes que nous explorerons plus avant :

  • la liaison par bus est notoirement insuffisante dans son tracé et sa fréquence ;

    - *les deux rampes incitent aux déplacements automobiles et ne peuvent donc convenir aux promeneurs et aux touristes ;
  • la descente à pied n’est pas encouragée par le fractionnement des jardins Kennedy et Juin et leur caractère peu engageant, par l’absence de balisage vers le square Wilson ou vers le Château.

Ainsi, il nous faut traiter ces différents points : est-il impensable de proposer à chacun une promenade verte qui nous amènerait du Quartz au port par des jardins d’agrément, à la vue dégagée sur la rade, et équipés pour les enfants. Sans oublier de faire une proposition audacieuse pour faciliter le retour vers le centre : la réalisation d’un ascenseur desservant la Carène par exemple ne paraît pas au-dessus de nos forces.

Pourquoi ?

Depuis quelques années, le port reprend de la vigueur et un certain renouveau se fait jour : la Carène vient d’être inaugurée, le port de plaisance va entrer prochainement en service, le réaménagement urbain commence à porter ses fruits.
Certes, les Jeudis du port, les fêtes maritimes, tel ou tel cirque amènent la vie à cet espace qui n’a pas encore tout l’attrait qu’il mérite.
La vie économique reprend mais le tourisme est encore balbutiant.
Le port se doit d’être un lieu qui draine en permanence sa foule d’employés, de promeneurs et de touristes de passage…
C’est pourquoi :

  • les quais devraient être embellis, verts et interdits au stationnement automobile : vient-on flâner aux terrasses des cafés pour voir et sentir tous ces chevaux-vapeur ?
  • le parc aux chaînes doit devenir un véritable lieu d’amusement et de détente : il y a quelques années on trouvait là une promenade arborée !
  • le stationnement devrait pouvoir être plus excentré, voire souterrain ;
  • la gare maritime est plus un repoussoir qu’une incitation à prendre l’air du large et à découvrir nos îles…

DEMAIN ET APRES

Ces quelques réflexions et propositions ont souvent rencontré celles des Elus ce qui tend à montrer que notre imagination n’était pas extravagante !
Nous avons cependant la prudence de penser qu’un long chemin nous reste à parcourir pour approfondir ces idées, pour accueillir de nouveaux projets, pour bâtir un plan qui du court terme à un avenir plus lointain permettra aux Brestois de trouver dans leur port un prolongement naturel à leur centre-ville, plaisant et accessible à tous sans exclusive.

Le rêve est nécessaire, indispensable à notre épanouissement…
Il ne tient qu’à nous de le réaliser !

Mis à jour : lundi 25 juin 2007

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article