PREVIMER : de nouvelles prévisions en ligne pour tous les usagers de la mer

Ouvert au public à titre expérimental dès l’été 2006, le site Internet d’observations et de prévisions côtières PREVIMER vient d’élargir l’éventail des informations disponibles : géographiquement en s’étendant à la quasi-totalité du littoral français, thématiquement en donnant désormais accès à des paramètres biologiques. Pour la mer d’Iroise, un bulletin quotidien complète ces prévisions.

Une information reprise

du site Artesi

http://www.artesi.artesi-idf.com/ de l’agence régionale d’Ile de France des technologies et de la société de l’information

Des prévisions de courants, niveaux de la mer et température de l’eau pour les trois façades maritimes françaises

L’intégration de nouveaux modèles permet dorénavant de disposer de données, heure par heure, pour les façades atlantique et méditerranéenne, de la direction et de l’intensité des courants, des niveaux de la mer, de la température et la salinité de l’eau en surface et au fond. En regard, les observations satellite de température de surface sont également disponibles.

Pour la Manche et le bassin d’Arcachon, des modèles encore plus fins fournissent des prévisions de courants, niveaux et surcote de marée avec des résolutions spatiales atteignant 200 mètres.

Un bulletin quotidien pour la mer d’Iroise

Le bulletin quotidien élaboré pour la mer d’Iroise présente la situation météorologique actuelle, donne les prévisions de marée réelles tenant compte des conditions atmosphériques, des heures d’étale, des heures et vitesses maximum des courants dans les principaux chenaux de navigation (goulet de Brest, chenal du Four, Raz de Sein). Il indique également les surcotes ou décotes de marée prévues, les hauteurs et périodes de vagues et enfin la température de l’eau en surface pour quelques points remarquables. Ce bulletin fournit une interprétation immédiate des prévisions issues de modèles, destinée notamment aux plaisanciers.

La hauteur et la direction des vagues à six jours

Les prévisions à six jours, de hauteur et de direction des vagues, calculées par le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine, sont également délivrées par Previmer. Elles couvrent le globe et sont particulièrement détaillées le long des côtes françaises. Des courbes temporelles et des spectres fréquence-direction sont également mis en ligne.

Des prévisions de concentrations de nutriments et de plancton dans le golfe de Gascogne

Le site PREVIMER s’est récemment enrichi de résultats de simulation des cycles naturels de l’azote, du phosphore et du silicium pour le plateau continental français du golfe de Gascogne. Il fournit, en surface et au fond, la répartition de la salinité et de la température des nutriments dissous (nitrate, phosphate et silicate), ainsi que celle des diatomées (phytoplancton siliceux), des dinoflagellés et des nanoflagellés (phytoplancton non-siliceux), pour le jour courant et le lendemain. Il permet par ailleurs de consulter les cartes journalières des mois passés, ou de comparer la chlorophylle totale simulée à celle observée en surface par le satellite.

Simple, ce modèle d’écosystème pélagique ne permet pas de simuler tous les évènements phytoplanctoniques multiples et fugaces signalés par l’imagerie satellitaire. Il vise seulement à reproduire certaines des grandes tendances et à en fournir une explication dynamique. Ainsi il devrait par exemple aider à la compréhension des phénomènes observés chaque semaine à la côte par le Réseau de Surveillance du Phytoplancton et des Phycotoxines (REPHY), en leur donnant une "profondeur de champ" vers le large et dans le temps.

Un premier exemple est consultable sur le site Internet en comparant l’animation de la répartition simulée des dinoflagellés au cours des mois de mai et juin 2007 et le calendrier des apparitions de dinoflagellés (dont certains toxiques) sur les côtes de Bretagne-sud, fourni chaque semaine sur Internet par le bulletin "REPHY info toxines" (www.ifremer.fr/depot/del/infotox).

Previmer : les partenaires

Le projet PREVIMER, coordonné par l’Ifremer, est réalisé en partenariat avec le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine, Météo France, l’Institut de Recherche pour le Développement, l’Institut Universitaire Européen de la Mer ainsi que le Technopôle Brest Iroise.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Contrat de Plan Etat Région Bretagne. Il est cofinancé par les fonds FEDER de l’Europe, l’Ifremer, l’IRD, la région Bretagne, le département du Finistère et Brest Métropole Océane. Sa réalisation s’appuie sur les compétences des partenaires industriels régionaux.

Le projet va se poursuivre jusqu’en 2013 dans le cadre d’un nouveau contrat de projet Etat Région Bretagne avec comme objectifs principaux de pérenniser le service, offrir un accès à davantage d’observations et de nouvelles prévisions, proposer de nouveaux produits et représentations encore mieux adaptés aux usagers.

- Previmer le site : http://www.previmer.org/

L’adresse originale de cet article est http://www.a-brest.net/article3424.html

Mis à jour : vendredi 17 août 2007

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article