RDSU-ATD quart monde/projets éducatifs territoriaux-journée nationale-25 mai 2007 à Lyon

« reconnaître les familles pauvres comme des acteurs des projets éducatifs territoriaux. »

Les questions éducatives sont de plus en plus portées dans les projets politique de la ville (projet éducatif local, volets éducatifs des CUCS, programme de réussite éducative...) , les collectivités locales et les professionnels sont de plus en plus mobilisés.

A l’occasion de ces programmes et de ces projets, se pose la question de la place faite aux familles et en particulier des plus pauvres d’entres elles, au regard de nos pratiques professionnelles.

A partir des familles en grande pauvreté, comment réinterroger les pratiques éducatives ? Comment dialoguer et travailler avec les familles pauvres ?

Une groupe de travail de l’IRDSU ouvre un chantier en partenariat avec ATD Quart Monde (groupe "Familles-école-grande pauvreté").
Il a pour objet d’ouvrir un espace d’échange sur nos pratiques professionnelles en s’appuyant sur les acquis d’ATD et qui sont fondés sur un postulat fondateur : que les familles expriment elles-mêmes leur point de vue.

Nous vous proposons une journée de réflexion et d’échange de pratiques sur le thème : « reconnaître les familles pauvres comme des acteurs des projets éducatifs territoriaux »vendredi 25 mai 2007 de 10h à 17h à Lyon

Cette journée est ouverte aux professionnels de la politique de la ville, des programmes réussite éducative, des projets éducatifs locaux, de l’éducation populaire, des personnels de l’Education nationale...

Nous vous demandons aussi de contribuer dès maintenant en donnant votre point de vue et en nous faisant partager les réponses apportées sur vos territoires (voir plus bas)

Les intervenants

- Bruno Masurel , Benoit Hooge et des militants de ATD quart monde

- Pierre PERIER , sociologue, maitre de conférences à l’IUFM de Bretagne,auteur de « écoles et familles populaires, sociologie d’un différend » (PUR 2005)

- Jean Pierre ANDRIEU, professeur associé à Paris 7

Les partenariats

La journée pourra être le point de départ de collaborations plus approfondies avec d’autres réseaux : fédérations d’éducation populaire, Prisme, réseau veille éducative, ANDEV...

Principe de déroulement

- 10h-12h trois ou quatre ateliers pour interroger les représentations des participants sur la pauvreté en relation avec la question éducative en 3 temps :

  • expression des représentations des participants sur la pauvreté, les familles pauvres et leurs réactions et attentes en matière éducative
  • film d’ATD et du CRDP Bretagne : "familles-école-grande pauvreté-dénouer les noeuds d’incompréhension"
  • Réactions sur le film, interventions de professionnels à partir de pratiques mises en oeuvre et échanges

- 12h30-14h00 plateau repas pour continuer les échanges informels et la constitution des réseaux

- 14h00-14h30 Synthése des échanges du matin

- 14h30-15h30 Prise de recul et clés de lecture avec Pierre Périer et Pierre Jean Andrieu

- 15h30-16h30 Echanges avec la salle

une participation aux frais de 35 euros sera demandée à l’inscription (25 euros pour les membres des réseaux DSU et ATD) ,des attestations de participation à journée de formation seront délivrées

les inscriptions sont ouvertes
envoyer votre mail de préinscription à contact@irdsu.net

Mis à jour : lundi 9 avril 2007

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article