Les fourmis se déchaînent : Compte-rendu de la commission communication du 7 mars 2007

Réunion du 7 mars 2007
Présents :
Jean-Baptiste Moysan (BMH), Nicole Quéré (Ville de Brest), Hélène Debeir (Habitante), Béatrice Prieur (DSU), Marie-Jo Kerbrat (DSU), Lynda Lebbad (DSU), Christelle Pouliquen (DSU)
Excusés :
Michel Briand

Après avoir fait un tour de table, Béatrice Prieur explique le sens de l’évènement, en rappelant que l’objectif premier de la journée est de valoriser les initiatives, mais que cette année, l’envie de faire ensemble, d’échanger était apparue comme un élément majeur lors de la première réunion plénière. L’important sera donc de faire le lien entre ces deux choses : des animations spécifiques pour la journée mais aussi la valorisation des actions.

Béatrice rappelle les questions que l’on se pose en termes de communications sur l’évènement :
1. Comment donner envie de venir.
2. La communication sur l’évènement pour la mobilisation afin de l’organiser.
3. La communication sur les initiatives qui seront présentées lors de la journée pour les valoriser.

Linda fait remarquer que sur le terrain il faut tenir les gens informer car un certain nombre d’actions qui pourraient participer n’ont pas reçu les invitations aux plénières.

Christelle fait remarquer que les retours d’appels à projets ne sont pas nombreux : 3. C’est donc l’occasion d’informer Jean-Baptise Moysan et Nicole Quéré des actions qui ont déjà été recensées et qui seront valorisées lors de la journée.
Hélène Debeir souligne alors l’importance de passer par la presse pour mobiliser les habitants.

Suite à ces divers points abordés il est décidé que :

Une conférence de presse va donc être organisée. Béatrice Prieur, Christelle Pouliquen, Nicole Quéré, rencontreront Paula Fourdeux pour organiser cette conférence de presse et surtout cadrer les choses.
On mettra l’accent sur le fait que les initiatives ne doivent pas avoir de visée commerciale, n’être ni à but lucratif, ni commercial. Qu’il s’agit d’initiatives citoyennes, des habitants en action. Que la journée est une journée, de rencontres, d’échanges, de convivialité, tout ceci dans un esprit de fête.
Concernant les initiatives économiques comme celles de la boutique de gestion, aucune communication ne sera faite dessus, même s’il s’agit du parcours des habitants vers l’initiative économique.
Les élus, la CAF et des habitants participeront à cette conférence de presse. Elle sera faite après la prochaine plénière (les 29 ou 30 mars).
Il faut donc proposer un texte qui sera présenté à la plénière pour qu’il soit validé.

Sur le terrain, des relais devront être faits avec BMH, les mairies de quartier et les conseils consultatifs de quartier.

Pour les appels à projet, il faut refaire le document, qu’il soit plus attractif, avec le logo. Sur une feuille A4, Dimension portrait, en 4 pages, avec une feuille détachable à renvoyer au DSU.
Le 15 avril est la nouvelle date butoir pour le recensement de projets.

Pour le visuel, Nicole Quéré demandera à florence Taburet si elle accepte d’y travailler

Pour la communication en amont de la journée :
Le sillage du mois de mai sera consacré au Contrat Urbain de Cohésion Sociale et il y aura une place pour les fourmis.
Des micros-reportages sur les actions dans les quartiers pourraient être réalisés régulièrement et paraître dans la presse jusqu’à la journée des fourmis.
Un dépliant sera disponible au moins 15 jours avant la manifestation.
Il faudra voir pour les affichages Decaux. Nicole Quéré voit ça car il faut les réserver trois mois avant les manifestations.

On verra plus tard pour la couverture de la manifestation.
Un certain nombre d’idées a déjà été évoqué : des web-trotteurs, un film de la journée, un reportage photos, un journal de la journée, une « photo de nous », un photomaton des participants, une carte des initiatives, etc.
Il faudra aussi penser à la communication sur la journée pour mettre en valeurs les initiatives

Mis à jour : jeudi 15 mars 2007

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article