Conseil Consultatif Brest Centre du 24 janvier 2007

Compte-rendu de réunion

Brest-Centre
Imprimer la page

L’ordre du jour proposé comportait les points suivants :

- Approbation du Compte rendu de la réunion du 23 novembre
- Présentation du projet d’aménagement du Port du Château
- Point sur les différents groupes de travail
- Point sur les dysfonctionnements sur l’espace public signalés lors de la dernière séance
- Proposition d’un concours d’idées pour trouver un nom pour le CCQ pour remplacer l’appellation « Brest centre »
- Vice président(e)

Président de séance : M. Alain Masson
Animateur : M. Alain Houard, membre du bureau

1 - Approbation du Compte rendu de la réunion du 23 novembre

Après avoir rappelé les points évoqués lors du conseil consultatif précédent, le compte rendu a été soumis à l’approbation des présents. Aucune remarque n’ayant été faite, le compte rendu est adopté.

2 - Présentation du projet d’aménagement du Port du Château par M. Patrick Prigent de Brest Métropole Aménagement (ex SEMAEB) et Mme Josiane Massé de Brest métropole océane

Le projet d’aménagement du futur port du Château a tout d’abord été resitué dans le contexte plus global du réaménagement du front de mer et de la rétrocession d’espaces de la Marine (Plateau des Capucins, site du Salou en fond de Penfeld et port du Château).

Avec cette opération, l’objectif est de créer un nouveau port d’escale à Brest ancré au pied de la ville, nouveau lieu de vie et de découverte à Brest, port d’escale pour les grands navires de la course océanique et de la voile traditionnelle, lieu d’animation et de fêtes maritimes, …

Ce port de plaisance est un projet intégré et cohérent avec le réaménagement global du port : circulation et desserte, espace de stationnement supplémentaire, lien avec activité commerciale et portuaire.

Le programme de réalisation s’articule autour de plusieurs points :

  • Création d’un plan d’eau abrité de 10 hectares
  • Réalisation de pontons d’amarrage pour 650 bateaux (dont 120 à 150 pour la Marine)
  • Aménagement de bâtiments et d’équipements nécessaires à l’activité portuaire de plaisance : maison du port, club nautique, sanitaires
  • Réalisation d’équipements techniques d’entretien et de manutention : petite aire de carénage, darse pour élévateur

Le site doit tenir compte d’un certain nombre de contraintes :

  • Géotechniques : hauteur des marées, courant, couche alluvionnaire, profondeur du socle rocheux
  • Nautiques (entrée de Penfeld et du site militaire) et aéronautique (maintien de l’héliport avec clôture de l’espace militaire restant)

Le projet retenu a tenu compte de ces éléments et offrira :

  • Une protection accrue du plan d’eau par rapport à une solution de quais flottants par l’utilisation de voile béton pare-houle immergée et fixée sur l’estacade
  • Un tracé élargi qui offre des possibilités étendues d’accueil des manifestations
  • Une large digue-estacade sur pieux accessible au public

Le chantier de construction qui vient de démarrer s’inscrit dans le respect des normes environnementales actuelles et dans le respect des prescriptions de l’étude d’impact et de l’arrêté préfectoral. Afin de réduire les nuisances des travaux, des sites de préfabrication et de construction séparés pour limiter les transits de camions sur les quais ont été mis en place. L’approvisionnement des pièces se fera par la voie maritime. De même, les éléments issus de la déconstruction d’anciens éléments de quai ou de maçonnerie transiteront par la mer.
Une attention particulière sera apportée à la limitation des nuisances sonores (pas de tirs de mine, réduction des temps de battage des pieux, travaux bruyants interdits la nuit, les dimanches et jours fériés, …).

Pour la réalisation de ces travaux d’aménagement, le calendrier prévisionnel est le 1er semestre 2008. Toutefois, compte tenu du travail en milieu maritime, ce type de chantier n’est pas à l’abri des aléas météorologiques. Dans les domaines techniques, de sécurité et de contrôle, BMA et les entreprises intervenantes se sont entourées d’un réseau de compétences parmi lesquelles notamment la DDE, la Direction des Travaux Maritimes du Ministère de la Défense, …

Fin 2008 la Marine rétrocèdera également l’espace où se trouvent actuellement les garages. Il sera procédé alors à d’autres aménagements à terre : parking, bâtiments d’activités liées au port et éventuellement à vocation commerciale, aménagement d’une promenade le long du quai.

Quelques chiffres concernant ce projet :

  • 10 hectares de plan d’eau abrité
  • 650 mètres de digues de protection
  • 1300 mètres de pontons d’amarrage
  • 154 pieux en acier de fondations des digues représentant une longueur totale de plus de 4 km
  • 10 000 m3 de béton mis en œuvre dans les pieux et les éléments de structure.
  • Montant total du projet 25 millions d’€ dont une partie sera subventionnée, la part de Bmo sera de 28.20% du montant total.

Pour des informations complémentaires il est possible de consulter le site de la collectivité

3 - Point sur les différents groupes de travail

Halles et place St Louis

Le groupe de travail s’est réuni à deux reprises. :

  • Une première fois avec des agents de Brest métropole océane pour une présentation de la réflexion préalable à l’aménagement de l’espace public de la place Saint Louis et de son environnement proche. L’objectif est d’élaborer un cahier des charges pour les aménagements futurs de cet espace
  • Une seconde pour rédiger des remarques et propositions qui seront présentées le 8 février au comité de pilotage du projet par les deux représentants, dans cette instance, du CCQ Brest centre .

Sanquer

Le groupe s’est également réuni à plusieurs reprises. Il a décidé d’animer la place Sanquer en y créant l’évènement sous forme d’une fête des plantes et d’un pique-nique le samedi 2 juin 2007.

Les objectifs de cette manifestation sont les suivants :

  • Animer cette place véritable cœur du quartier mais sans vie.
  • Créer du lien entre les habitants, entre les générations.
  • Provoquer échanges et rencontres d’usagers des mêmes lieux.
  • Montrer que les initiatives des habitants font vivre le quartier.

Le public pourrait être les associations du quartier, les écoles, les riverains, les conseillers de quartier, les élus et le PLM Sanquer. La mairie assurera la logistique : tables, chaises, sono, barnum, communication…
Le point fort sera le pique-nique des habitants (chacun apporte son panier), d’autres axes d’animations sont à exploiter : foire aux plantes, journée du don. Les écoles peuvent imaginer de faire des affiches pour communiquer sur la journée ou faire quelques boutures pour la foire.

Liaisons port/centre : le groupe a poursuivi sont travail de réflexion

Dans la suite logique des travaux en cours pour réaménager l’entrée du QUARTZ sur la rue du CHATEAU, il apparaît qu’un des axes privilégiés, et probablement le moins onéreux, pour permettre l’accès au port est celui passant par le jardin KENNEDY et le square ALPHONSE JUIN. De l’avis général, ce square est trop dense, obscur, et peu sûr. En bref, il n’est pas perçu actuellement comme une voie d’accès au port, via le cours DAJOT, mais plutôt comme un obstacle. Ce square pourrait être éclairci, éclairé, percé d’une allée matérialisant une progression vers le port, de plus il serait utile pour ménager une continuité avec le cours DAJOT qu’une passerelle piétonnière soit créée au-dessus de la rue de DENVER. La même remarque vaut aussi pour passer du jardin KENNEDY au square JUIN.

L’axe précédemment proposé doit être attirant et donc agrémenté d’attractions temporaires ou permanentes : jeux pour enfants, jeux d’eau, points d’observation… L’extrémité de cette perspective, à savoir le parc aux CHAINES, mérite tout particulièrement de devenir un point focal de la liaison du centre ville vers le port. Son animation doit faire l’objet d’un soin particulier.

Est-il besoin de souligner enfin que le nouveau port de plaisance en construction ne devra pas vivre en vase clos ? Il est cependant certain que les plaisanciers devront pouvoir accéder à la ville par un moyen de transport mécanisé que les liaisons BIBUS actuelles ne semblent pas pouvoir assurer.

Pour terminer, on peut se poser la question de la réutilisation de la voie ferrée de l’arsenal qui pourrait permettre une liaison entre le futur quartier des CAPUCINS, la porte de l’arrière-garde (quartier de BELLEVUE), la porte TOURVILLE (bas de SIAM), le futur port de plaisance. Une extension vers OCEANOPOLIS vient immédiatement à l’esprit.

Les membres du groupe de travail poursuivent leurs recherches : élaboration d’un questionnaire de mesure de la satisfaction des brestois concernant la zone portuaire et ses accès, recherche sur les études antérieures et les projets d’aménagement de cette zone.

Une prochaine rencontre avec la direction déplacement de Bmo le 8/02/07 18h30, permettra d’échanger sur les sujets que le groupe souhaite travailler

Place des Francs Tireurs et Partisans Français

Une réunion s’est tenue le 11/01/07 avec plusieurs services de la collectivité pour porter un regard global sur le secteur et imaginer les aménagements possible en matière de collecte des déchets, d’amélioration du stationnement, de plantation d’arbres, … Compte tenu des contraintes liées notamment à la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP), à l’existence de réseaux sous-terrain, au stationnement en périphérie des zones payantes, … l’élaboration d’un projet prendra quelque temps.

4 - Point sur les dysfonctionnements sur l’espace public

Plusieurs points ont été signalés lors de la dernière séance et les Inspecteurs du Domaine Public (IDP) de Brest centre ont entamé des démarches pour étudier les problèmes repérés et y apporter des réponses quand cela est possible.
Ce sera le cas pour l’éclairage public rue Fontferrier, pour le réaménagement de l’intersection Fautras/Algésiras. M. Masson s’est déplacé rue Jean Moulin pour examiner la situation notamment du stationnement et pour voir quels aménagements seraient possibles.
En ce qui concerne la sortie de la porte de la Brasserie, le service déplacement circulation étudie la possibilité d’aménager un rond point mais il serait nécessaire d’empiéter sur le domaine militaire …

D’autres points ont été évoqués :

  • Au bas de la rue du Château un plot a été enlevé près du feu et un véhicule se gare sur cet emplacement gênant ainsi la visibilité.
  • Depuis le changement d’organisation des tournées de collecte des déchets les habitants du secteur Siam trouvent les horaires peu adaptés à l’activité du centre ville (commerce, circulation, occupation des trottoirs, …)

5 - Questions diverses

- Proposition d’un concours d’idées pour trouver un nom pour le CCQ en remplacement de l’appellation « Brest centre ». Chacun(e) est invité à faire des propositions pour la prochaine séance plénière

- Vice président(e) : le texte installant les CCQ à Brest prévoyait la nomination d’un(e) vice-président(e) au sein de chaque bureau de CCQ. Il est proposé que le CCQ Brest centre élise en son sein une personne du bureau pour occuper cette fonction.

Mis à jour : vendredi 16 février 2007

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article