Voici le sommaire du numéro 473 de décembre 2006

Revue Territoires : Dialogue territorial : les associations sont-elles [suffisamment] écoutées ?

Un dossier en partenariat avec la Conférence permanente des coordinations associatives (CPCA)

Le mini édito :

“La Conférence permanente des coordinations associatives s’invite dans l’élection présidentielle avec une campagne intitulée : « Que serait la vie sans les associations ? ». Effrayante question. Sport, culture, social, innovation territorial, défense des droits, environnement, action intergénérationnel, éducation populaire, intégration… Le vide, la déflagration, l’implosion que la société aurai à subir si le million d’associations œuvrant en France venait à déménager du jour au lendemain en Chine serait d’une telle ampleur que cet épisode de social-fiction est purement inimaginable.
Pourtant, difficile de ne pas s’arrêter plus précisément sur la question que cette campagne nous pose. Évidemment, les associations resterons… Mais cela ne nous éclaire guère sur la place qui leur est fait dans le système de gouvernance des territoires pour lesquels elles donnent tant. Autrement dit, si tous les acteurs institutionnels s’entendent pour louer la vitalité associative, existe-t-il un consensus quant à la place des associations dans le dialogue territorial, dans les instances de concertation, dans la co-production des politiques publiques ? Les associations sont-elles des partenaires techniques ou politiques des collectivités locales ? Sont-elles en concurrence avec une forme de concertation de proximité « directe », qui séduit de plus en plus d’élus souhaitant s’affranchir de la médiation associative entre eux et la population ?”

SOMMAIRE du dossier :

- Pour comprendre...
Les associations à l’épreuve des territoires, par Olivier Dulucq
Les réseaux associatifs : nouveaux fonctionnements, nouvelle gouvernance ?, Rencontre avec Béatrice Poncin

- Dialogue civil : “Trouver des solutions innovantes dans un monde incertain”, Rencontre avec Pierre Sadran

Lire l’article

- Co-productions collectivités locales – associations : les 7 terrains capitaux, par Georges Gontcharoff

Pour débattre...

- “3,5 % du PIB : nous ne sommes pas un groupuscule !”, Rencontre avec Jacques Henrard

- Concertations locales, le malaise associatif
“Les associations exercent des compétences irremplaçables”, rencontre avec Louis de Broissia

Pour échanger...
- Saïx : concertation à tous les niveaux
Conseils de développement de haute-Mayenne et d’Ouest des Vosges : co-construire les territoires ruraux

- Associations et politique de la ville : quand l’état s’emmêle
Elus et associations en luttes communes, rencontre avec Dominique Attia

Pour aller plus loin sur la vie associative...
http://www.adels.org/territoires/47...

Hors Dossier :

- Conférences / Vertus et limites de la délibération au sein de dispositifs participatifs : l’exemple du budget participatif de Morsang-sur-Orge, par Julien Talpin

- Parlons droit / Propriétés publiques : un nouveau code, par Raphaëlle Cadet

Le journal (cahier 1) :

- A la Une : A-t-on besoin d’une agence pour la cohésion sociale ?

L’apparition discrète d’une agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) dans l’éventail des outils d’une politique d’action sociale d’Etat jette un froid.

- Portrait : Thérèse Thiéry voit la vie en politique

Maire de Lanester depuis 2004, Thérèse Thiéry est une des rares élus à être issue des “listes citoyennes” et compte bien remettre son mandat en jeu en 2008 afin d’inscrire un peu plus sa ville sur la voie d’une démocratie plus participative.

- Regard : Démocratie participative et jurys citoyens : le pavé dans l’urne ?

Ceux qui s’intéressent depuis longtemps ou qui tentent de mettre en oeuvre la démocratie participative vivent de manière paradoxale son passage actuel dans la lumière crue des débats nationaux, à la faveur de la campagne présidentielle. Ils y trouvent des réponses à un besoin légitime de reconnaissance, mais aussi un agacement à être repris, tronqués ou mal expliqués par les figures politiques fraîchement ralliées à la cause délibérative. Les approximations actuelles sont-elles le signe d’une ouverture de la société politique française ou l’alerte d’une instrumentalisation généralisée ?

Territoires vous propose trois textes pour lançer le débat, que vous pouvez poursuivre sur le blog de la rédaction :

  • Réaffirmer le caractère radical et anti-néolibéral des démarches participatives
    Par Jean-Blaise Picheral et Martine Toulotte, animateurs du réseau
  • Démocratiser radicalement la démocratie.
    La démocratie participative entre propagande, mythologie et dynamiques réelles
    Par Yves Sintomer, politologue

- En deux mots : “Sortir du rêve d’une économie alternative”

“Je ne crois pas à la pertinence d’un modèle alternatif. L’économie solidaire aura plus de poids dans le marché qu’en dehors.” Denis Clerc, économiste, fondateur d’Alternatives économiques, signataire du manifeste pour l’économie solidaire.

- Débat : Pour une éducation à l’urbanité et au développement durable
Par Olivier Martel, chargé de l’éducation au développement durable au Grand Lyon.

Mis à jour : dimanche 31 décembre 2006
Répondre à cet article