L’art de bien vieillir, une utopie réaliste

Une "Maison des Babayagas" à Brest : un projet débattu le 11 mai

Un communiqué de l’association Rien sans Elles

Ni maison de retraite, ni solitude chez soi, à l’exemple des "Babayagas" de Montreuil, inventons un lieu, créons un mode de vie qui nous permettrons de vivre et vieillir solidaires et citoyennes.

Nous sommes un petit groupe de femmes, au sein de l’association "Rien sans elles" , qui travaillons à un projet de maison autogérée où nous pourrons vivre et vieillir de manière autonome.
Une maison conçue de façon à pouvoir inscrire nos vies personnelles, toujours menées chez soi, selon le mode de vie de chacune,
dans un compagnonnage nous évitant la solitude , en lien avec la vie sociale culturelle et politique de notre quartier, de notre ville...et au-delà.
Nous invitons les femmes tentées par cette aventure à venir nous rejoindre, afin que nous puissions imaginer et construire ensemble cette "Maison des Babayagas" , pour laquelle
nous aimerions trouver un nom plus brestois.

Le jeudi 11 mai 18H 30
au Foyer des Jeunes Travailleurs rue Kérabecam
Nous invitons toutes les personnes intéressées par un tel projet, qu’elles désirent être résidentes de la maison
où pas, à une rencontre d’information/débat où nous présenterons un petit film vidéo, tourné par TV ZALEA, sur le projet de la maison des "Babayagas" des femmes de Montreuil. Il est prévu que la première pierre de cette maison(de Montreuil) soit posée le mois prochain.


Contacts :
Rien sans elles
16 rue de la République
29200 Brest
- tél : 02 98 46 60 53
- mail :
rien-sans-elles@wanadoo.fr

L’adresse originale de cette article est http://www.brest-ouvert.net/article2677.html

Mis à jour : samedi 6 mai 2006

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article