Conseil de quartier de Brest Lambezellec du 26 janvier 2006

Compte rendu du conseil consultatifl de quartier

Lambézellec
Imprimer la page

Le Conseil de Quartier de Lambezellec a tenu sa séance plénière le 26 janvier 2006. Après une petite pose devant le photographe de la Ville venu prendre la « photo de famille » pour le service communication, Jo KERAVEC, vice-président, a ouvert la séance.

• Suite à l’appel à candidature, Odile LE GUERN et Loïk SALIOU ont souhaité entrer au Bureau. Le conseil accepte volontiers leur arrivée et Renée MILIN rappelle donc la composition du Bureau :
Renée MILIN, présidente ; Jo KERAVEC, vice-président ; Pierre CANN ; Laurence MERCIER ; Georges LEVENEZ ; Andrée LE BOT ; Odile LE GUERN ; Loïk SALIOU

• Puis, il s’agit de mettre en place les commissions. Les conseillers avaient eu connaissance de celles déjà existantes et il a été proposé d’y rajouter une commission urbanisme et une commission personnes âgées.

Un conseiller de Kérinou a recueilli des demandes concernant l’embellissement des rues, notamment par des fresques, les jardins, le cadre de vie en général. Ces thèmes peuvent-ils être traités dans la Commission Ecologie / Environnement ?

Renée MILIN répond positivement.

Jo KERAVEC a recueilli des questions concernant la sauvegarde du Patrimoine. Il est proposé de mettre en place une commission traitant de ce thème mais aucun conseiller ne s’y inscrit.

Par ailleurs, il y a proposition de création d’une commission animations. Renée MILIN n’y est pas favorable. Elle craint que celle-ci n’empiète quelque peu sur le domaine d’interventions des associations.

Un conseiller a pourtant l’impression que le Conseil de Saint-Marc a un budget à cet effet. Effectivement, Renée MILIN confirme que ce dernier met en place des animations mais sur le budget du service Animations de la Ville.

Pour terminer sur ce point relatif aux commissions, Renée MILIN rappelle que chaque commission peut obtenir une aide logistique auprès de la Mairie et se charge à chaque réunion plénière de faire un bilan de son action.

N.B : une liste des commissions est jointe à ce compte-rendu.
• Le Conseil répertorie ensuite les thèmes qu’il souhaiterait traiter durant le mandat :

- le devenir du site de la Brasserie : Renée MILIN signale que le service urbanisme pourrait, si le Conseil le souhaite, venir présenter le projet au prochain Conseil.

- les espaces verts : à signaler que le service espaces verts a fait un documentaire intéressant pour présenter sa politique des arbres. Il pourrait être présenté à une séance du Conseil.

- l’éclairage des villes : qui pourrait être traité dans la commission Ecologie / Environnement.

- l’aménagement du Spernot

- l’urbanisation

- la circulation au-delà de la rocade de Lambé-Nord

- l’eau : la C.E.O pourrait peut-être présenter ce thème

- la valorisation de certaines rues (colorations ? embellissement ?)

- le précédent conseil a abordé beaucoup de thèmes mais n’a pas débattu. Il serait peut-être intéressant d’y revenir.

- la communication

Pourrait-il y avoir présence ponctuelle de conseillers sur les marchés de Kérinou et de Lambé ?
Un conseiller estime que c’est le rôle des élus. Odile LE GUERN signale que la commission information travaille sur la possibilité d’installer des boîtes à idées dans certains lieux.
Il est également proposé d’organiser les plénières dans des lieux différents, mais la difficulté technique est soulevée.
Dans certains quartiers, des permanences ont été organisées. Madame BOYER, conseillère du quartier de Saint-Marc, signale que çà n’a pas donné les résultats escomptés.
Un conseiller aimerait que les correspondants de presse soient invités.

• Jo KERAVEC introduit le quatrième point à l’ordre du jour. Il signale que le Bureau a trouvé intéressant de donner carte blanche aux associations désireuses de présenter leur action au Conseil de Quartier.

Depuis la mise en place du Conseil, le R.I.A.C (Réseau d’Initiatives et d’Actions Climat 29) est la 1ère association à avoir souhaité intervenir. La parole est donc donnée à Guy LE FUR, Président de l’association, et Alain LE SUAVET, membre de l’association et Conseiller de Quartier de Lambezellec qui ont proposé à l’ordre du jour :
- les conséquences actuelles et prévisibles du réchauffement de la planète,
- les mesures adoptées pour lutter contre ces phénomènes,
- la raréfaction des énergies fossiles, les perspectives,
- comment agir dans notre quotidien pour économiser l’énergie et utiliser les énergies renouvelables.

Un constat.

Notre époque connaît une augmentation de température sans précédent depuis le 11ème siècle :
- 0,6° de réchauffement au cours du XXème siècle.
Analysons les moyennes respectives des températures des 150 dernières années : depuis 1994, l’augmentation est remarquable :
- la température moyenne augmente (+ 0,6°)
- la couche neigeuse diminue (- 10%)
- le niveau moyen des océans augmente,
- si les précipitations continentales augmentent (de 5 à 10 %), elles diminuent dans le Sud ( - 3 %).

Pourquoi ces changements ?

Ils sont à imputer à l’augmentation des gaz à effet de serre :
- le dioxyde de carbone : habitat, transports, déforestations.
- le méthane : agriculture, décharges, pétrole.
- le protoxyde d’azote : automobiles, agriculture (engrais).
- les gaz fluorés : climatisation, réfrigération.

Ces gaz sont 200 fois plus importants qu’il y a 150 ans.

Conséquences prévisibles au XXIème siècle :

- Réchauffement de la planète de 1,4 à 5,8°
- Augmentation du niveau de la mer de 9 à 88 cm.
- Fonte des glaciers.
- Bouleversement du cycle de l’eau.
- Dérèglement des saisons.
- Extinction de certaines espèces ( 35 % ).
- Accentuation des phénomènes extrêmes (précipitations, cyclones, sécheresse,....)
- Augmentation des maladies parasitaires (paludisme, fièvre jaune, ....).

Mesures adoptées pour lutter contre ces phénomènes :

Il faut réduire les émissions de CO².
Actuellement, la mesure moyenne est de 3,6 t / an / habitant.
Pour stabiliser la situation il faudrait descendre à 1,5t / an / habitant.
En France la moyenne est de 6 t / an / habitant.
Il faut noter que 145 pays ont signé le protocole de Kyoto par lequel des pays développés s’engagent à prendre des mesures pour limiter leur production de gaz à effet de serre.

La France a adopté le Plan Climat France en 2004 et s’est engagée à diviser par 4 son émission de CO² pour 2050. Pour l’instant, en France chaque ménage produit 16,4 t de CO² / an. Les secteurs en évolution sont les transports (+ 21 % depuis 1990) et les bâtiments (+ 17% depuis 1990). Les autres secteurs (énergie, déchets, industrie, agriculture) sont en baisse !

A notre niveau, quelles actions ?
- éviter le gaspillage énergétique
- consommer plus efficacement
- utiliser l’énergie renouvelable.

En ce qui concerne l’éclairage :
- utiliser des ampoules basse consommation
- éteindre les lumières dans les pièces inoccupées
- bannir les ampoules halogènes
- diminuer l’éclairage dans les villes

[Un conseiller fait remarquer qu’un écran plat de 1m x 1m consomme autant qu’un petit chauffage électrique. Un autre conseiller estime que le débat sur l’éclairage des villes va faire couler de l’encre car ce dernier est également lié à la sécurité]

En ce qui concerne le chauffage :
- savoir que la diminution de 1° permet une économie de 7% de consommation
- entretenir la chaudière
- utiliser des thermostats d’ambiance
- bien isoler
- privilégier le chauffe-eau solaire qui permet une économie de 60 % par rapport à la consommation d’un chauffe-eau normal. L’Etat subventionne l’achat d’un chauffe-eau solaire à hauteur de 50 %
- Utiliser multiprise qui permet d’éteindre plusieurs appareils et de ne rien laisser en veille.

En ce qui concerne les transports :
A noter que 40% des déplacements se font pour parcourir seulement 2 km
- privilégier les transports en commun. [L’association note qu’ils sont satisfaisants à Brest. Elle signale également qu’elle appuie le projet de tramway]
- Développer les pistes cyclables
- Développer la marche à pied [Il serait intéressant de mettre en place des « pédibus » avec les associations de parents d’élèves. Cela s’est fait sur Gouesnou. D’autre part c’est un moyen de développer la convivialité. Ce serait peut-être à travailler dans la Commission Circulation-Transport].
- Avoir une conduite moins agressive [A noter qu’un 4/4 consomme 50% de plus qu’une voiture classique].
- Savoir que la climatisation entraîne 30% de consommation supplémentaire (en ville).
Savoir aussi qu’une fuite de gaz fluorés n’est pas sans incidence car les gaz peuvent rester 100 ans dans l’espace.
Ne pas utiliser la climatisation dans les 1ers kilomètres.

- Différences entre les moyens de transports pour un voyage Brest / Paris
Avion : 75 kgs CO² / personne
Voiture : 150 kgs CO² / personne
Train : 2,5 kgs CO² / personne

L’association se félicite du développement du TGV dans notre région. Elle est plus en retrait en ce qui concerne le projet de construction d’une aérogare. Elle apprécie énormément le développement du plan transport du Conseil Général (le Finistère est d’ailleurs pilote au niveau national) qui permet un déplacement en car dans le département à des prix très intéressants (2 € le trajet, 1,4 € les 10 tickets, 40 € / mois).

En ce qui concerne le Bureau :

- économiser le papier (1 employé de bureau jette 80 kg / ans, soit 25 kg CO²)
- éteindre les équipements (avoir les mêmes réflexes qu’à la maison)
- éteindre l’écran de l’ordinateur à chaque pause et en fin de journée

[Un conseiller fait remarquer qu’un ordinateur n’est utilisé qu’à 17 % pendant sa durée d’allumage].

En ce qui concerne la consommation alimentaire :
- consommer des fruits de saison
- des produits locaux
[il est noté que des pommes d’Argentine coûtent moins chères que des pommes bretonnes]
- des produits bio
- effectuer le tri sélectif
[l’association déplore le choix de B.M.O d’instaurer une taxe au lieu d’une redevance qui est plus juste puisqu’elle est basée sur le réel. D’autre part, elle incite plus au tri].

L’association signale que tout renseignement complémentaire peut être délivré par l’association Emergence 78, rue Jean Jaurès à Brest (0/820/820/466 - site : www.emergence@infini.fr)

En conclusion :

L’association R.I.A.C 29 indique ses objectifs :
- sensibiliser les citoyens, les élus, les acteurs économiques
Ex : son intervention au sujet des illuminations de Noël auprès des Maires du Département, qui a entrainé des débats dans de nombreux conseils municipaux.
- élaborer un dialogue avec les collectivités territoriales (Conseil Général, Conseil Régional, Mairie) afin que s’instaure un débat sur l’effet de serre. Environ 3000 personnes ont été contactées depuis le 5 juillet, date de création de l’association.
Des actions ont été menées auprès des élus concernant la circulation automobile et la filière bois énergie (car les collectivités ont des surfaces énormes à chauffer).
- soutenir ou impulser des initiatives relatives aux économies d’énergie et au développement des énergies renouvelables.

Débat :

- Un conseiller a trouvé surprenant d’apprendre que les plus gros producteurs de méthane sont les vaches.
Effectivement, cette information est réelle et s’explique par le phénomène de la rumination.

- Est-il exact que l’usine d’incinération du Spernot permet de chauffer un certain nombre de bâtiments ?
Certains bâtiments publics sont en effet chauffés par l’usine : la Cavale Blanche, l’UBO, la CUB, la Mairie, Kérichen, les logements OPAC de Kérédern. Il est par ailleurs prévu d’utiliser ce moyen de chauffage sur l’îlot qui doit être construit à Saint-Martin.

- Les serres utilisent aussi beaucoup d’énergie. L’association n’a pas d’éléments chiffrés. La consommation est globalisée dans les statistiques concernant l’agriculture.

- Comment circuler à vélo à Brest : l’association a profité de sa rencontre avec le Maire pour lui demander de favoriser l’utilisation de ce moyen de transport.
Un conseiller fait remarquer que le relief brestois n’y est pas très favorable.

- Il est à noter que la circulation automobile a augmenté de 2 à 3 % sur Brest l’an dernier.

- En ce qui concerne la valorisation des déchets, il est signalé qu’il est possible de se procurer un composteur à la CUB pour la somme de 30 €. Un conseiller signale qu’il en existe également en grandes surfaces.

- Une précision : dans le cadre du développement durable, le service urbanisme insiste auprès des promoteurs élaborant un projet de lotissement, pour que ces derniers s’intéressent particulièrement au choix des matériaux. D’autre part, il leur est demandé de développer au maximum l’installation de récupérateurs d’eau de pluie.

L’association remercie le Conseil de lui avoir permis cette intervention. Elle se tient à la disposition des conseillers pour toute information complémentaire sur un sujet particulier ou pour une adhésion.

• Odile LE GUERN et Claudine BOYER interviennent au titre de la Commission transversale formation / information.

Cette commission se réunit 3 fois / an pour éditer « La lettre des Conseils de Quartiers ». Sur Lambezellec, en font également partie Christian KIELECK et Nathalie MOULIN. La Commission sollicite les conseillers pour qu’ils se fassent « écrivains » et proposent des articles à insérer dans La Lettre.

Par ailleurs, elle a participé à la manifestation « Les fourmis se déchaînent » organisée l’an dernier par le Contrat de Ville. Celle-ci avait pour but de faire connaître les actions menées par les habitants, les associations......... sur les quartiers de Brest. La Commission signale combien les rencontres ont été constructives et enrichissantes.

Claudine BOYER présente le site www.participation-brest.net (cf. fiche jointe). Il est possible de s’inscrire pour pouvoir intervenir sur le site.

La Mairie propose également des formations à l’Internet. Un conseiller regrette l’horaire proposé (18 h) pour ces formations.

Une autre question concerne la communication avec les habitants. Claudine BOYER confirme que le groupe s’y emploie, mais c’est assez difficile. Des permanences ont été mises en place à Saint-Marc mais le résultat n’a pas été convaincant. Des boîtes à idée pourraient également être mises en place dans les mairies. Un conseiller regrette que les journaux ne soient pas plus sollicités. Claudine BOYER et Odile LE GUERN ne sont pas tout à fait d’accord. Sillage a fait plusieurs articles sur les Conseils de Quartier et les journaux ont relayé différentes actions menées par les Conseillers (ex : l’animation « soupe » à Saint-Marc)

Un autre intervenant regrette que l’autocollant apposé sur la boîte aux lettres pour limiter la distribution de publicité entraine la non-réception des journaux municipaux ou de collectivités autres (Conseil Général,........). Renée MILIN informe que la Mairie étudie le moyen de faire en sorte que ces documents ne soient pas associés à de la publicité.

• En dernier lieu, Renée MILIN signale qu’une réunion concernant l’aménagement de la rue Commandant Drogou aura lieu le 9 février à 18 H au Centre Social de Bellevue.

Les conseillers sont invités à transmettre leur adresse e-mail à la Mairie de Lambé (02.98.00.85.20 ou helene.coat@mairie_brest.fr).

Le prochain Conseil aura lieu le 20 avril à 18 h - salle Pierre Corre

COMMISSIONS CONSEIL QUARTIER LAMBEZELLEC

CIRCULATION / TRANSPORTS :

- Gabriel PRAT
- Alain LE SUAVET
- Ronan LE GALL
- Gilbert BATANY
- Thierry TERRE
- Christian L’HERROU
- Marie-Josée GORET
- Jean-Yves LE ROUX

EQUIPEMENTS COLLECTIFS :

- Géraldine ROUDAUT
- Jacques DELAGE
- Gilles LE MERRER
- Brigitte DUPIOL

ECOLOGIE / ENVIRONNEMENT :

- Nadine CURBIERE
- Simone PICART
- Alain LE SUAVET
- Anne-Yvonne MOREL
- Maryannic JOURDEN
- Ronan LE GALL

URBANISME :

- Gilbert BATANY
- Loïk SALIOU
- Noël LANDREAU
- Bernard CORBEL
- Françoise LE ROUX
- Alain APPERE
- Marie-Josée GORET
- André ROSEC
- Jean-Yves LE ROUX

VIVRE ENSEMBLE

- Mimi BROUDIN
- Andrée LE BOT
- Maryannic JOURDEN
- Françoise RAOUL

PERSONNES AGEES :

- Pierre CANN
- Janine JOSSELIN

SITE PARTICIPATION : www.participation-brest.net

Remarque liminaire : ce n’est pas un site dédié exclusivement aux conseils de quartier. Y figurent d’autres rubriques : "initiatives" et "jeunes et enfants".

Page d’accueil :

- rubrique "actualités" : 10 derniers articles publiés sur le site quelle que soit la rubrique.

- Plan de Brest : la sélection d’un quartier entraîne l’apparition de tous les articles relatifs à ce quartier, quelle que soit la rubrique.

- Sous le plan :

• Rubrique "agenda" : date des prochaines réunions,
• Rubrique "en bref" : articles courts,
• Rubrique "Recherche" : moteur de recherche à partir d’un mot,
• Lettre d’info : inscription possible pour recevoir sur messagerie les nouveaux articles,
• Carte des inscrits : localisation des abonnés à la lettre d’info,
• Espace rédacteur : pour écrire des articles, il suffit de suivre une formation de deux heures (inscription centralisées à la mairie de quartier de Lambézellec),
• Fils d’infos : permet d’accéder à d’autres sites brestois.

- Onglet conseils de quartier :

• Fonctionnement des conseils de quartier : cette rubrique comporte des informations générales sur les conseils de quartier brestois : comptes-rendus du groupe transversal formation, articles généraux concernant les conseils de quartier (ex : renouvellement), mise en ligne de la lettre d’information des conseillers de quartier.

• Lambézellec : dans cette rubrique, apparaissent uniquement les articles concernant le conseil consultatif de quartier de Lambézellec.

Mis à jour : lundi 6 mars 2006

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article