Compte-rendu plénière CCQ Europe du 22/02/2018

Conseil Consultatif de Quartier Europe – Rencontre plénière
Compte-rendu de la rencontre du 22 février2018

Ordre du jour :
• Présentation de l’association Vivre la Ville
• Echange sur les groupes de travail en cours et recueil des points de vue :
o Plan piéton sur le secteur de Kerichen
o Le cadre de vie
o La voirie
o La santé
o Le conseil citoyen et la matinée de valorisation du 24 mars
o Les animations du quartier
• Questions diverses

1. Présentation de l’association Vivre la Ville

L’association Vivre la ville gère 3 PIMMS (point information médiation multi services) dont celui situé dans la maire de quartier de l’Europe avec une fréquentation globale de 40000 personnes dans l’année. Ces services de proximité délivrent des prestations, fournissent des aides matérielles (scan, photocopie) et accompagnent les usagers dans leurs démarches en ligne (comme les permis de conduire ou les cartes grises). Par ailleurs, elles assurent des médiations pour le compte de services publics ou d’entreprises publiques telles que la SNCF, Engie, Bibus … : explications de facture, économies d’énergie et d’eau avec des interventions possibles dans les écoles sur la présentation du cycle de l ‘eau et l’électricité.
L’association est gérée par une directrice et 2 encadrants chargés de la gestion des 3 PIMMS et du pôle transport et activités spécifiques. Les 20 médiateurs sont formés à la médiation, la gestion des conflits… mais travaillent aussi en parallèle leur propre projet professionnel. Jusqu’à présent, ils étaient en contrat aidé d’un an renouvelable une fois. Les conditions d’éligibilité au nouveau contrat PEC (parcours emploi compétences) qui se substitue au contrat aidé ont été modifiées et c’est désormais Pôle emploi qui assure la globalité du parcours. Ils interviennent dans les transports pour effectuer de la médiation et rappellent le règlement (habillés de vert) alors que les médiateurs de la ville interviennent sur le domaine public.
Les accueillants dans les PIMMS repèrent fréquemment des absences de droits et des difficultés chez les personnes. Grâce au partenariat avec les associations et les institutions, ils peuvent les réorienter.
Le financement est assuré par les entreprises partenaires : Engie, SNCF, EDF,…
Les PIMMS sont ouverts sur des horaires administratifs mais les médiateurs peuvent travailler en soirée (jusqu’à 22 H sauf les vendredis et samedis jusqu’à 1 H 45 le lendemain).
Une réflexion est en cours sur un nouveau modèle économique en raison de la disparition des contrats aidés.

2. Echange sur les groupes de travail en cours et recueil des points de vue

Plan piétons sur le secteur de Kerichen : le schéma d’itinéraires piétons vise à favoriser l’accroissement des déplacements à pieds. Cette démarche est conduite avec la mairie de quartier de Lambezellec. 2 réunions se sont déjà déroulées : repérage des lieux les plus fréquentés et détermination des 2 circuits : l’un de la mairie de quartier vers l’école de Kérichen avec retour par l’école de jacquard et l’autre de la maison de retraite du boulevard Léon Blum vers les halles de Kérinou. Les visites sont programmées les 12 et 19 mars. Le service reviendra ensuite devant le groupe avec des propositions de travaux. Ceux-ci pourront ensuite être inscrits au budget voirie de proximité.

La présentation soulève les questions suivantes :
-  En plus de l’adaptation des cheminements, ne faut-il pas envisager du mobilier urbain pour s’asseoir ?
-  Les préconisations seront-elles vraiment prises en compte ?
-  L’élargissement des trottoirs entraîne souvent du stationnement sur trottoirs
-  Les fauteuils électriques doivnet-ils circuler sur la voirie ou sur les trottoirs ?

Le cadre de vie
3 thèmes de réflexion avaient été retenus lors de la 1ère rencontre :
• La capacité et l’implantation des poubelles
• La récupération des mégots de cigarettes
• Communication : flyers, panneaux d’affichage, plan d’implantations… pour indiquer les transports en commun, les pistes cyclables….
Le groupe a convenu d’établir une cartographie des lieux : absence de poubelles, poubelles trop petites…, de repérer les lieux où il y a des mégots. Le groupe réfléchira ensuite aux actions de communication complémentaires de celle Sérial Cleaner.

La présentation soulève les questions suivantes :
• Le sujet des crottes de chiens
• Détritus rue Corot
• Encombrants : difficile de trouver le numéro d’appel
• Débat : est-ce judicieux d’implanter des cendriers alors que le tabac est un problème de santé publique ? intéressant de rechercher les arguments sur les 2 points de vue.
• Problème de sécurité pour les jeunes de la cité scolaire de Kerichen qui fument dehors : ne cautionne-t-on pas la consommation en les autorisant à sortir ?
• Dimension et taille des poubelles notamment par rapport aux déchets importants générés par les fast-foods

La voirie
Pas de question car lors de la réunion, il y a eu uniquement la présentation du fonctionnement.

Le conseil citoyen
Cette instance s’intéresse aux quartiers prioritaires (Pontanezen) et de veille (Kerbernard, Pen ar Créac’h, Kérichen et Haut Jaurès). Les membres bénéficient actuellement d’une formation-action avec le collège coopératif pour mieux définir leur rôle.
Ce groupe travaille à l’organisation d’une matinée le 24 mars de valorisation de projets financés par le contrat de ville. Cette matinée suivie d’un repas permettra de présenter les 10 actions financées en 2017 soit par l’appel à projets du contrat de ville soit par le fonds de soutien aux actions citoyennes. Cette action vise à montrer aux habitants que des projets ont pu été montés sur leur quartier facilement grâce au dossier simplifié du fonds de soutien et à la rapidité d’attribution.

La santé
Plusieurs thèmes sont mis en débat : alimentation, isolement, vulnérabilité, maladie d’Alzheimer, suicide, diabète, dépression. La dépression et le suicide ne sont pas forcément corrélés mais témoignent d’un mal-être et il serait donc intéressant de travailler ces deux sujets en même temps.
Les thèmes concernent des pathologies médicales. Il serait intéressant d’aborder des aspects positifs tels les progrès de la médecine.

Les animations du quartier
Elles sont portées par le collectif Europe animation composé des 3 équipements de quartier, de la mairie de quartier et de membres du CCQ. Jusqu’alors, la mairie de quartier a porté l’organisation, le portage financier relevant d’une des 3 structures car le collectif n’a pas d’entité juridique. Désormais, la préparation et l’animation des réunions se feront en binôme : centre social Horizons Léo Lagrange et Solenn en 2018 et centre social Horizons Léo Lagrange- MPT de Pen ar Créac’h en 2019.
2 animations sont envisagées pour 2019 : fête de Noël et fête du pain.

3. La communication
Les comptes rendus des réunions plénières des CCQ rédigés par la mairie de quartier figurent sur le site participation-Brest. La mairie de quartier propose que des articles soient rédigés à partir de ceux-ci et de ceux des groupes de travail. Les personnes intéressées par cette proposition peuvent s’adresser à Solenn.

4. Bureau
Lors de la prochaine plénière, il conviendra d’aborder la mise en place du bureau. Celui-ci est composé de personnes participant aux groupes de travail qui peuvent ainsi présenter les sujets sur lesquels leur groupe réfléchit. Le bureau prépare également les réunions plénières.

5. Info sur le quartier
Les personnes souhaiteraient être informées des réunions de présentation des permis de construire de plus de 20 logements aux riverains.

Mis à jour : mercredi 7 mars 2018

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article