Jacqueline Here : une élue de proximité

Jacqueline Here, adjointe de quartier au maire de Brest en charge de la coordination de l’activité municipale sur Bellevue, arrive à mi mandat. Bellevue, journal de nos quartiers est allé la rencontrer

Ses actions sur le quartier.

« Après quatre ans de mandat, je me sens bien dans mon activité d’élue de proximité. Les visites de quartier me permettent d’aller à la rencontre des habitants, d’avoir un contact direct, de faire connaissance et d’avoir un autre regard sur le quartier, différent de celui des services municipaux ou communautaires »
A propos des gros chantiers qui ont commencé dés le début de son mandat, « ce sont avant tout des contacts avec les habitants, les commerçants. Dans ce cas on retrouve vraiment ce que doit être le rôle de l’adjointe de quartier. Un rôle important de relais entre le terrain, les responsables du chantier et les techniciens des collectivités. Rôle que je peux assumer dans de bonnes conditions grâce au personnel de la mairie de quartier. »La coordination municipale s’exerce aussi auprès des structures du quartier, dont Jacqueline Here souhaite renforcer les liens entre associations sans oublier l’accueil éducatif et le réseau jeunesse en lien avec les écoles et les parents d’élèves.
Concernant la fête de quartier, Jacqueline Here ne pouvait pas imaginer qu’un quartier de 20 000 habitants ne puise s’organiser pour réussir une belle fête « La relance de cette fête était pour moi très importante. Sans la création du CAB (collectif d’animation de Bellevue) je ne pouvais rien faire et je tiens à les remercier pour leur ténacité et leur envie d’animer Bellevue »

Ses projets.

« Plus que des projets, ce sont des actions à poursuivre et surtout remplir au mieux mon rôle de coordinatrice de l’action municipale » Entre autre la rénovation du centre commercial de Kergoat en lien avec les habitants, les commerçants ; continuer à développer le travail de proximité ; accueil des nouveaux habitants, action lancé par le centre social ; Je ne vis plus seul à Bellevue, action lancé par le CCAS : développer une véritable culture de quartier ; réussir à faire de l’ancienne bibliothèque une salle à disposition des acteurs du quartier.

Ses regrets.

« Non pas vraiment, j’ai la chance d’être bien entourée dans mon activité de coordination et d’avoir de bons contacts avec mes collègues élus charges des grands dossiers. » Un regret cependant de ne pas avoir assez de temps pour aller encore plus à la rencontre des gens et peut être que les budgets de la collectivité ne lui permettent pas de réaliser toutes les actions et travaux demandés mais elle estime que les impôts locaux sont assez lourds et que des choix s’imposent.
Jacqueline Here a terminé cet entretien en parlant du conseil de quartier qui est pour elle un plus dans son activité d’élue, un plus au visites de quartier et un moyen d‘échanger encore avec plus de personnes. C’est également un moyen de faire participer plus de gens à l’action municipal et communautaire. Mais il y a lieu de s’interroger tous ensemble sur l’avenir du conseil afin de le rendre plus attractif.

Propos recueillis par Malou Cariou du comité de rédaction du journal de Bellevue

Mis à jour : lundi 5 décembre 2005

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article