9ème rencontres de la Démocratie locale - Niort, 28 et 29 janvier 2005

Je vous présente les voeux de Niort

Je vous présente les vœux de Niort. Guy Crissin - Conseiller du quartier de la Rive Droite.

Nous étions 14 volontaires ( élus, techniciens de la ville et conseillers de quartiers ) pour participer aux travaux des rencontres de la démocratie locale, les 28 et 29 janvier 2005, à Niort.
J’ai encore la tête pleine du foisonnement de la diversité et je me pose à l’instant la question de la lisibilité de cet article forcément réducteur qui souhaite pourtant montrer, l’extraordinaire richesse de la pensée qui s’est exprimée là-bas. Elle était venue des régions de France.

Imaginons.... que je rapporte de Niort une bibliothèque de compétences qui rassemblerait des traités utiles (entendez par là des ouvrages où l’on traite de savoir-faire, en action). L’ensemble contiendrait des thèmes évoqués au Forum mais circonscrits à tous les acteurs de la démocratie de proximité, que l’on soit soucieux de logique économique, politique ou de celle de la société civile.
Imaginons encore.... que la difficulté du transport des livres jusqu’à Brest implique l’obligation d’un choix adapté.

Alors par conviction, j’aurai opté pour un rayonnage, prometteur : « démocratisons la démocratie de proximité ».

Dans cette bibliothèque, j’aurai rangé 6 traités d’action ; ils parleraient du souci de l’autre et de mises en œuvre consensuelles. Ces livres seraient - à mon sens - les bases indispensables pour impulser une dynamique citoyenne :

- traité de la gestion :gérer la relation et gérer le temps spécifique,
- traité de la formation :former au jugement public et former à la gouvernance démocratique,
- traité de la coopération :co-poser les questions et co-construire,
- traité du droit :droit de doute et avoir le droit à l’action par itérations,
- traité de la justesse :écouter pour agir juste et chacun à sa juste place,
- traité du silence :entendre ceux qui ne parlent pas et percevoir ceux qui ne votent pas.

Outre les débats, cette rencontre nationale donnait la possibilité de suivre des ateliers spécifiques : j’ai choisi celui de l’équilibre :

« trouver la juste place de la société civile, en particulier dans l’expression des valeurs qui fondent la société ».

J’y ai été poussé par goût et par curiosité :

-  par goût, car j’avais déjà traité ce sujet dans des circonstances antérieures,
-  par curiosité, car je voulais mesurer le niveau actuel de ma recherche sur les tenants de ce thème porteur de progrès citoyen mais qui butent encore sur certaines réalités de terrains.

La boite à idées niortaise est achalandée, les 6 traités proposés conduisent sans doute vers le développement de capacités citoyennes fortes.
Ces thèmes appellent des chantiers passionnants qui portent en eux, je le crois, un mode d’avenir possible d’intervention citoyenne.

Mis à jour : lundi 31 janvier 2005

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article