AGIR, atelier de lutte contre l’exclusion à Brest et Landerneau

- Action : AGIR, action de lutte contre l’exclusion et pour l’insertion.
-  Lieux : Maison de quartier de Bellevue (Brest) et Maison Pour Tous de Landerneau
- Contact : Margo Abgrall (maison de quartier de Bellevue)

Le dispositif agir a démarré en juin 2001, à l’initiative de la maison de quartier de Bellevue.

L’objectif de l’action AGIR fixé avec les commissions locales d’insertion et le conseil général du Finistère est de permettre à des bénéficiaires des minima sociaux d’élaborer un projet de vie.

Les personnes qui arrivent dans ce dispositif vivent dans une grande précarité, parfois seul le fait de percevoir des minima leur rappelle qu’ils font partie de la société. Cependant, cette identité de « bénéficiaires » est lourde, stigmatisante et réductrice, elle est souvent sources de souffrances.

Le but d’AGIR est de créer de nouveaux liens sociaux, de les multiplier, afin de faire reculer la menace d’une « désaffiliation » totale. C’est aussi les aider à se forger une identité plus valorisante, socle de leur autonomie future.

Le projet de vie a été défini avec les stagiaires comme la possibilité pour eux :
- d’élaborer des projets personnels (santé, loisirs, parentalité)
- de former des actes de la vie quotidienne pour rendre celle-ci plus facile, plus agréable (plus acceptable)
- de s’approprier les équipements collectifs du quartier (médiathèque, centre social, CSF...) et d’ailleurs (Quartz, Abbaye de Daoulas...)

LES ATELIERS sont les suivants :

À Brest :
- un atelier poterie, un atelier multimédia, un atelier sophrologie, un atelier bricolage, un atelier environnement social (santé, image de soi, citoyenneté, RMI), un atelier photographie
- des visites à l’extérieur sont organisées en fonction des souhaits et intérêts des stagiaires
- des entretiens individuels avec le stagiaire, la formatrice et le référent à l’initiative d’une des trois personnes.

A Landerneau :
- un atelier multimédia, un atelier sophrologie et un atelier environnement social
- des visites à l’extérieur
- des entretiens individuels avec le stagiaire, la formatrice et le référent à l’initiative d’une des trois personnes.

En 2004, le nombre de participants est de 47 stagiaires (dont 41 à Brest). Le public d’AGIR est un public prioritaire tel que défini par la loi d’orientation de lutte contre les exclusions : c’est-à-dire des personnes de plus de 50 ans ou demandeur d’emploi de longue durée, allocataire du RMI ou bénéficiaire de l’AAH et autres minima sociaux.

Cette action de proximité qui se déroule dans une ambiance conviviale permet un accompagnement social au quotidien.
AGIR est aussi un tremplin vers l’insertion professionnelle.

Mis à jour : jeudi 30 décembre 2004

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article