Concertation sur le choix des rythmes scolaires

De l’habitat à l’éducation en passant par l’économie, etc., notre territoire se développe par la contribution croisée de la puissance publique, de la vie associative sans oublier l’initiative citoyenne. Celles-ci renforcent la démocratie.

Cette fiche est le résultat d’une analyse comparative des divers entretiens réalisés par Leïla Milandou, stagiaire à la mission Développement Social Urbain de Brest métropole océane.

Lire les autres fiches

Description

Suite à l’annonce de la mise en place de la semaine de quatre jours et la suppression du samedi matin par le gouvernement Fillon, la ville de Brest a organisé des débats dans les quartiers sur le maintien des 4,5 jours dans les écoles brestoises. Les parents des élèves des écoles primaires étaient invités à participer aux débats organisés puis dans le respect de la loi, les conseils d’école ont voté pour ou contre la semaine de 4.5 jours. Lors des débats, un chronobiologiste renommé expliquait les conséquences néfastes (et confirmées par l’académie de médecine) du passage à la semaine de quatre jours pour le rythme de l’enfant. Les échanges / débats avaient pour ambition de permettre aux parents de voter en connaissance de cause lors des conseils d’école voire de convaincre de l’importance des 4.5 jours pour le respect de l’enfant. 70 conseils d’école ont voté à 90% pour le passage à 4 jours d’école par semaine.

Dans quel contexte est née l’action ?

En 2008, est publié un décret relatif à l’organisation et au fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires qui fixe la semaine de quatre jours aux lundi, mardi, jeudi et vendredi. Dans le cadre de la loi une organisation dérogatoire à la règle peut être adoptée par les conseils d’école. En France, 2% des écoles dérogent à la règle et s’organisent sur neuf demi-journées.

Quel cadre a nécessité la mise en oeuvre de l’action ?

Le débat a pu être mis en place dans le cadre du Projet Educatif Local. Les services de la collectivité ont organisé la concertation, soutenu par l’élu délégué au PEL.

Dans quel registre de la participation se situe l’action ?

  • Concertation éducation

La ville a organisé les débats pour inciter les parents à voter contre le changement de rythme : « on était partis pour convaincre de rester à 4 ,5 jours ».

Les habitants ont voté en connaissance de cause et ce choix a été respecté par la collectivité.

A quel enjeu répond l’action ?

Professionnel

  • Amélioration du vivre ensemble et de la qualité de vie : Lutter contre les inégalités. Renforcement de la démocratie : Donner aux habitants la parole, le choix politique et permettre le débat.
  • Responsabilisation et implication dans la vie locale du plus grand nombre : Il est de la responsabilité des parents de faire les choix pour leurs enfants. Des espaces de débat ont été ouverts et les parents ont saisi l’occasion pour y participer.
  • Capacités personnelles à maîtriser ses choix : le choix politique doit se faire en connaissance des avantages et inconvénients.

Quelles méthodes participatives ont été employées ?

  1. Neuf temps de débat : une séance plénière organisée en présence d’un chronobiologiste. Sept autres réunions ont été organisées dans chaque quartier brestois. Une réunion de clôture des temps de débats s’est tenue avant le vote.
  2. Les habitants ont été invités aux débats par voie de presse, d’affiche et de mailing.
  3. La salle des débats est organisée de façon à mettre la collectivité face aux parents. Chacun pouvait s’exprimer au micro et des informations étaient transmises par diaporama.
  4. Les informations des débats sont relayées par la presse locale.
  5. Seuls les conseils d’école votent.

Quels résultats étaient attendus en termes de participation ?

  • Impliquer les parents afin qu’ils assistent aux réunions débats.
  • Obtenir l’adhésion pour organiser la semaine sur neuf demi-journées
  • Respecter le vote final.

Qu’est ce qui permet d’évaluer les résultats ?

  • Le nombre de participants.
  • Les résultats du vote.
  • Le taux de vote
  • La qualité des débats

Quels résultats sont obtenus en termes de participation ?

  • 70 conseils d’école ont voté à 90% pour le passage à 4 jours d’école par semaine.
  • Plus de 300 personnes ont participé à la séance plénière et 50 personnes aux débats dans les quartiers.
  • Les débats ont augmenté en qualité au fur et à mesure
  • La population a exprimé son étonnement que la collectivité tienne compte du vote.
  • Les votants ne sont pas passés de l’intérêt individuel à l’intérêt général, leur point de vue est resté à l’organisation personnelle de la vie quotidienne.
  • La thématique dépasse le temps du débat. Aujourd’hui encore des parents interpellent l’Elu à l’Education à l’occasion de ses visites dans les écoles. Cela a entamé une vraie réflexion. Les mentalités semblent avoir évolué sur les rythmes scolaires.

SYNTHESE


On pourrait penser que la concertation n’a pas fonctionné dans la mesure où le résultat escompté « concerté pour obtenir l’adhésion » n’a pas été atteint. « On a perdu une élection ». Cependant le respect du vote a permis de renvoyer une image politique positive à la population. Les habitants se sont emparés du débat sur l’espace public. Le débat lancé à cette occasion a participé à une transformation progressive de l’opinion sur cette problématique.

Mis à jour : lundi 17 décembre 2012

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article