Atelier de Théâtre au Centre Social Pen Ar Creac’h - OUPS -

De l’habitat à l’éducation en passant par l’économie, etc., notre territoire se développe par la contribution croisée de la puissance publique, de la vie associative sans oublier l’initiative citoyenne. Celles-ci renforcent la démocratie.

Cette fiche est le résultat d’une analyse comparative des divers entretiens réalisés par Leïla Milandou, stagiaire à la mission Développement Social Urbain de Brest métropole océane.

Lire les autres fiches

Description

L’association « Les Contemporains » en partenariat avec cinq Centres Sociaux et Patronages Laïques de la ville a mis en place six ateliers de théâtre sur les quartiers de Brest. Ce sont des ateliers en direction de différents publics : enfants, adultes ou intergénérationnels. Au Centre Social Pen ar Creac’h, un atelier a été mis en place avec 13 habitants. C’est un public adulte mélangé entre des pratiquants depuis plusieurs années et des débutants. L’atelier hebdomadaire dure 1h30 pendant toute l’année scolaire.

Dans quel contexte est née l’action ?

Les centres sociaux ont fait part de leur souhait de mettre en place des ateliers théâtres toute l’année afin de rendre accessible le théâtre en parallèle au Festival Oups. Ces ateliers ont donné lieu à des rencontres entre les différents ateliers de la ville pendant le Festival Petit Oups.

Quel cadre a nécessité la mise en oeuvre de l’action ?

L’association Les Contemporains est née en regroupant trois associations de professionnels du théâtre. Le Festival OUPS a été créé à la même époque et a bénéficié d’une visibilité à l’échelle de la ville. C’est ainsi que les Centres Sociaux ont signé un partenariat avec l’association afin de proposer du théâtre au-delà du temps du festival, sur l’année.

Dans quel registre de la participation se situe l’action ?

  • Concertation

L’association et les Centres Sociaux se sont concertés pour mettre en place les ateliers.

Chaque décision est prise par le groupe à partir des propositions de la professionnelle qui encadre le groupe.

C’est la décision par vote démocratique qui sous-tend le fonctionnement du groupe.

A quel enjeu répond l’action ?

Professionnel

  • Reconquête de l’estime de soi et valorisation des personnes : Les personnes participent à la vie de groupe et s’y sentent bien, en sécurité avec le groupe et avec eux-mêmes. La présentation du spectacle apporte aux participants de la fierté.
  • Renforcement de la démocratie : Rendre la culture accessible sans discrimination. Démocratiser le théâtre
  • Capacités personnelles à maitriser ses choix : Les habitants vont au bout de leur engagement, ils travaillent le texte et participent aux répétitions.
  • Création de richesse collective : Présentation d’un spectacle de qualité. Les rencontres avec les autres ateliers permettent des échanges créatifs.
  • Amélioration du vivre ensemble : Il fait admettre de se respecter, accepter les difficultés, se livrer au sein du groupe.

Habitant

  • Amélioration du vivre ensemble : Partager des moments ; conserver sa mémoire.
  • Reconquête de l’estime de soi et valorisation des personnes : Pratiquer une activité qu’on a toujours eue envie de faire.

Quelles méthodes participatives ont été employées ?

  1. Fonctionnement de l’atelier : Lecture des textes proposés par l’animatrice en groupe et choix argumenté du texte préféré. Le groupe écoute et débat, les habitant viennent avec régularité aux répétitions hebdomadaires.
  2. Animation de l’atelier : Au début de l’atelier, tout le monde faire le point, le groupe prend le temps de la mise en forme par des jeux, « fermer la porte aux soucis de la vie ». A la fin de l’année, la professionnelle fait remplir questionnaire de satisfaction ou organise une réunion de bilan à la fin de l’année pour faire le point sur le travail et les ressentis de chacun pendant l’année.
  3. Communication pour le spectacle : Des affiches sont collées dans le Centre Social, bouche à oreille fonctionne, les acteurs ont fait individuellement la publicité de leur spectacle.

Quels résultats étaient attendus en termes de participation ?

 Inscription des habitants dans les ateliers
 Envie de recommencer l’expérience l’année suivante.
 Production d’un spectacle de qualité.

Qu’est ce qui permet d’évaluer les résultats ?

 Le taux de participation à l’atelier
 L’assiduité à l’atelier.
 La satisfaction des participants
 Le travail des textes.
 La fréquentation du festival Petit Oups.

Quels résultats sont obtenus en termes de participation ?

L’atelier est complet.

Les participants expriment leur bien-être dans le groupe, ils se sentent en confiance dans le groupe.

Participation au petit Oups : chaque atelier présente son spectacle aux autres ateliers de la ville encadrés par l’animatrice.

Les acteurs deviennent autonomes dans leur pratique théâtrale, certains veulent monter leur propre troupe.

La représentation du spectacle est de qualité.

SYNTHESE


Les habitants sont allés au bout de leur engagement en participant aux répétitions jusqu’à la présentation du spectacle. La vie de groupe leur a donné envie de s’investir dans d’autres projets proposés par la ville. La professionnelle encadrant le groupe a su les écouter, et inclure leurs propositions aux projets, ainsi leur adhésion a été plus complète. De plus, le respect qui règne dans le groupe participe au développement de l’estime de soi et permet aux participants de se positionner plus facilement, même en dehors du groupe.

Mis à jour : lundi 9 décembre 2013

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article