LE PHARE

- PROJET : LE PHARE, CENTRE D’ACCUEIL DE JOUR
- LIEU : 20 RUE GASTON RAMON, BREST
- CONTACT : L’AGEHB (animation et gestion pour l’emploi et l’hébergement en Bretagne)

le centre d’accueil Le Phare est un service ouvert en journée, afin d’accueillir, écouter, orienter des personnes isolées en difficulté psychosociale.
A ces trois missions s’ajoute l’animation. En effet, une série d’activités est proposée à l’usager, afin de lui permettre de mettre un contenu dans ses journées.

L’ACCUEIL :
le phare est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h mais également le samedi de 10h à 14h. le centre est ouvert toute l’année, ne fermant que quelques semaines l’été.

Les services suivants font partie de la fonction d’accueil :
- la restauration sociale, proposée le midi sur présentation d’une carte délivrée par le CCAS.
- machine à laver et sèche-linge sont à disposition de l’usager (moyennant 1€)
- des douches sont également à disposition. Elles servent principalement pour les "routards" et les étrangers en situation irrégulière (amener par la police des frontières avant reconduite à la frontière)
- accès au téléphone, photocopieuse, minitel, informatique et internet pour ce qui est des démarches administratives.
- accès à l’information par le journal et la télévision
- accès aux soins avec la présence deux fois par semaine du point H.

L’ECOUTE :
La population accueillie au centre est en grand isolement. L’écoute est une partie importante du travail d’équipe. Elle se pratique de façon informelle, au travers de la vie quotidienne du centre et par le biais des activités proposées. Une grande partie de la population du phare souffre de dépression te demande donc une attention particulière.

L’ORIENTATION :
Le service participe à un travail d’orientation de la personne vers :

- le médical : travail de partenariat avec les services médicaux tels que le point H, les services de Bohars, la clinique de Pen An Dalar...
- le logement : travail de partenariat avec GP 29, le CCAS, les différents foyers de la ville de Brest.
- l’emploi : l’orientation vers l’emploi est de plus en plus rare au phare, vu les difficultés de la population. Toutefois quand quelqu’un peut prétendre à un retour vers un travail, un partenariat existe avec SATO relais.

La population accueillie est principalement constituée d’hommes isolés, avec une moyenne d’âge de 45 ans. Le nombre croissant de personnes en souffrance psychique croît (des personnes orientées vers le phare à leur sortie de l’hôpital)
Ces personnes en souffrance psychique ont besoin d’un accompagnement social permanent articulé au médical : c’est ce que s’efforce de faire le Phare. Il laisse à la personne le temps de retrouver une meilleure image d’elle-même et d’avancer à son rythme...
D’année en année, le phare est reconnu par un nombre croissant et divers de partenaires.

Mis à jour : mardi 28 décembre 2004

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article