Conseil de quartier de Lambézellec

Commission " Ecologie et Environnement "

La lettre des Conseils de quartiers Brestois - N°1

Lambézellec
Imprimer la page

Suite aux préoccupations exprimées par
certains habitants lors des réunions plénières,
le problème environnemental posé par
l’usine d’incinération du Spernot s’est rapidement
imposé comme un axe de travail
prioritaire.

En effet, outre des désagréments
immédiats (tels que des dépôts accrus de
poussière observés dans les habitations
depuis la mise en service de l’usine), celleci
suscite parmi les habitants de
Lambézellec, mais aussi de Bellevue, et
parmi les associations environnementales,
des craintes quant à d’éventuels effets à
long terme sur la santé - notamment du fait
de rejets des dioxines et des métaux lourds
libérés par la combustion des ordures.

Nous avons donc, dans un premier temps,
souhaité mieux connaître le mode de fonctionnement
de l’usine, les analyses effectuées,
et obtenir plus d’informations techniques
sur la prochaine mise aux normes...
Différentes complications administratives,
des réticences de certains services de la
CUB - liées au statut encore nouveau et
mal connu des conseillers de quartiers - à
nous fournir certains documents, des objections
liées à la taille imposante ou au caractère
trop technique desdits documents...
ont retardé notre réflexion.

Après s’être réuni deux fois pour définir, puis préciser
les questions à poser aux services techniques,
et avoir rencontré la commission
" environnement " de Bellevue - qui nous a
fait part de préoccupations et de difficultés
semblables aux nôtres - notre groupe de
travail souhaite tirer tout le parti possible
de la prochaine rencontre avec MM.
Cottour et Clavier, ingénieurs de la CUB
chargés du dossier de la mise aux normes.

Les membres de la commission sont motivés
pour réfléchir et travailler à l’amélioration
des conditions environnementales sur
Lambézellec, mais souhaitent se fonder sur
des informations objectives, sans se
contenter de propos assurant que " tout va
bien " au niveau de l’usine du Spernot, sur
laquelle la difficulté d’obtenir des informations*
ne peut que légitimer les inquiétudes
des habitants.

*On peut notamment regretter que la parution
- dont la régularité avait été promise -
dans la presse des chiffres de la pollution
atmosphérique autour de l’usine n’ait pas
dépassé le stade de la première fois. n

Par Nolwenn Perron, Lambé

Mis à jour : dimanche 5 décembre 2004

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article