La lettre des Conseils de quartiers Brestois - N°1

Les travaux de la commission circulation-stationnement

Conseil d e quatrtier de Lambézellec

Lambézellec
Imprimer la page

Interview de M. CANN, rapporteur du bureau.


Comment avez-vous appréhendé le sujet ?

" Lors de la première réunion en janvier,
nous avons fait la liste de toutes les difficultés
que les habitants de Lambézellec rencontrent
dans leur quotidien lorsqu’ils se
déplacent, traversent, font leurs achats au
bourg de notre commune qui est si vaste.
Nous nous sommes vite aperçus que nous
risquions de tourner en rond, les idées s’ajoutant,
mais sur le papier. Nous ne pouvions
nous en sortir sans interlocuteur.
Nous voulions éviter de diverger vers le
non réalisable. L’une des conseillères a proposé le nom d’une personne compétente.
Mais nous avons eu l’idée de ne pas aller
chercher loin : la secrétaire de mairie nous
a conseillé de nous adresser aux inspecteurs
du domaine public.
Nous les avons invités pour les deux réunions
suivantes en mars et en mai. "

Comment se déroulent ces réunions ?

" Notre commission rassemble en moyenne
14 conseillers qui représentent la diversité
de notre quartier. Elle est ouverte à tous les
conseillers afin qu’ils puissent s’exprimer
sur les sujets essentiels.
Les deux dernières ont donc eu lieu en présence
des inspecteurs. Nous signalons des
problèmes précis, nous suggérons, nous
demandons aux inspecteurs, messieurs
Marchand et Quéré, qui connaissent mieux
les possibilités, les solutions possibles. "

Pouvez vous nous donner des exemples de
vos réflexions ?

" Nous avons signalé que sur Lambezellec,
un manque cruel de places de stationnement
se faisait sentir. Nous pensions à la
création d’un parking souterrain sous la
place de l’église. Les inspecteurs nous ont
proposé un espace libre au niveau de l’ancienne
marbrerie. D’autre part une fin de
panneau limitatif de vitesse sera posé prochainement
rue Deschart. Autre exemple à
l’étude, la traversée des piétons sur le boulevard
Léon Blum. Des chaînes ont été proposées
pour sécuriser l’entrée et la sortie
des élèves, au lieu de barreaux qui bloqueraient
les véhicules. Les inspecteurs sont en
relation désormais avec la Direction de la
Croix-Rouge. Nous avons évoqué les difficultés
de stationnement derrière l’école
Ferdinand Buisson, mais aucune solution
n’est envisageable aujourd’hui. Nous avons
fait des propositions sur les sens de circulation
dans la rue Robespierre, évoqué les
problèmes de vitesse rue du Commandant
Drogou à Kérinou. Et bien sûr nous nous
interrogeons sur le nouveau tracé Bibus
dans notre quartier.

La commission a souligné l’intérêt de créer
un parking près de l’ancienne Brasserie,
mais la municipalité n’accepte pas pour
l’instant. Je pense que la commission a
aidé, poussé à agir. Nous sommes un
conseil consultatif qui suggère.
Notre tâche est facilitée par la mairie, nous
nous sentons plus efficaces. "

Comment voyez-vous l’avenir
de la commission ?

" Elle n’est pas appelée à durer éternellement,
elle pourra s’arrêter lorsque les problèmes
qui sont à notre niveau, seront résolus.
Par contre, les réaménagements prévus
par la Cub, s’ils nous sont soumis, pourront
être un sujet important pour nos réflexions
futures en commençant par le réaménagement
de la rue Marcellin Duval "

Mis à jour : dimanche 5 décembre 2004

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article