Nul ne nait Conseiller de quartier

Intervention, pour le Conseil de quartier de la Rive droite lors du conseil municipal du 3 décembre 2004

Quatre Moulins
Imprimer la page

Il y a toujours une première fois. Celle qui marque la personne ou le groupe par l’engagement qu’elle symbolise.

En un an de vie communautaire sur la Rive Droite, par bonheur, nous avons eu plusieurs premières fois.

La première réunion plénière du Conseil Consultatif de la Rive Droite a eu lieu en septembre 2003, elle regroupa 71 volontaires pour dessiner un futur proche caractérisé alors, par une idée évasive qui habitait chacun d’eux.

Curieusement - mais est-ce si étonnant que cela ? - nous nous invitions cependant - ouverts sur la diversité - à une action commune locale d’envergure où tous les habitants de « l’ensemble Saint- Pierre », les habitants et leurs élus, seraient mis à contribution.

Depuis longtemps, on sait que ceux qui estiment ne rien avoir à dire quand il s’agit de grands choix politiques et théoriques ont par contre, toujours quelque chose à dire sur le fonctionnement - voire l’utilisation - d’un bien public local, sur l’aménagement d’un espace du quartier ou sur quelque événement collectif.

Sitôt les quatre premiers groupes de travail créés au sein du Conseil Consultatif ( personnes âgées, espaces naturels, propreté et circulation ), leur mise en oeuvre nous emportait vers l’enracinement local, à l’occasion d’expériences et de choix concrets vécus sur le territoire social où nous vivions.

Bien entendu et chacun en avait conscience, il ne s’agissait pas de rêver. Ce n’est pas spontanément, ni à partir de rien, que nous allions recueillir de l’information et nous former au développement communautaire.

Pour la première fois ensemble, nous avons retroussé nos manches. Ainsi se forgèrent le Bureau et les équipes qui allaient se construire autour de préoccupations communes.
Le premier de l’an 2004 pointait son nez ; nous l’avions saisi : nul ne naît Conseiller de Quartier.
La fantastique hétérogénéité des habitants de la Rive Droite s’était révélée au fur et à mesure de nos rencontres fortuites et de nos actions sur le terrain dont nos rapports ont rendu compte de manière régulière.
Il importait de s’occuper de cette diversité dont la richesse s’énonçait à plusieurs voix.

Le vote populaire pour désigner de manière plus significative notre mairie, dorénavant « Mairie de quartier de la Rive Droite », coïncida de peu avec la première visite collective des quartiers traditionnels qui l’entourent. Je crois que devant ces territoires pétris de cultures diverses nous avons voulu échanger une sorte de moi-je en un plus familier nous-je : nous allions toucher le plus grand nombre possible d’habitants et encourager les initiatives pourvu qu’elles apportent un bénéfice au collectif tout entier.

Les 7 Conseils d’Habitants de la Rive Droite étaient contenus en germe dans cette volonté. Leur création est arrivée à point en septembre 2004. Notre Bureau du Conseil Consultatif de Quartier passa alors de cinq à huit membres.
Ces Conseils d’habitants circonscrits à chacun de nos quartiers coutumiers ont pour vocation première de compléter et de renforcer ensemble, les actions du Conseil Consultatif.

La première réunion du Conseil d’Habitants de Recouvrance a eu lieu le 4 novembre 2004 à la Maison de la Fontaine. Le groupe s’est organisé pour s’attacher à un objectif immédiat : suivre le déroulement et s’approprier la concrétisation prochaine de l’Opération de Renouvellement Urbain ( ORU) de Recouvrance.

Les 6 autres Conseils ( Kerourien-Kéranroux ; Kerangoff-Kerbonne ; Queliverzan-Valy Hir ; Cavale Blanche ; Saint-Pierre : Quatre-Moulins) se préparent par ailleurs à se constituer, chacun, en un collectif d’une dizaine de membres permanents qu’ils renforceront à l’aide de tous les habitants qui souhaitent y agir.

Le Conseil Consultatif de Quartier de la Rive Droite n’était pas un déjà-là ; les Conseils d’Habitants de la Rive Droite ont pour la première fois en septembre 2004, investi les domaines du partage mouvant et de l’innovation. Ils devront maintenant s’adapter à la coexistence de particularités individuelles et de situations sociales inédites pour eux.

Ainsi le Conseil Consultatif de Quartier de la Rive Droite va désormais travailler avec un environnement encore plus élargi ; mais n’était-ce pas sa vocation originelle ?

Mis à jour : mardi 25 janvier 2005

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article