Conseil de quartier Europe

Septembre 2004, réunions des groupes de travail, conseil de quartier Brest Europe

Après la pose estivale, il a été proposé aux conseillers du quartier de poursuivre le travail entamé au sein des trois groupes constitués sur des thématiques intéressant le quartier.

Vous trouverez ci-joint le compte rendu de ces rencontres.

Vous trouverez également des informations qui nous sont parvenues depuis et qui sont susceptible de vous intéresser.

Enfin vous pourrez noter dès à présent la date du prochain Conseil Consultatif du quartier de l’Europe. Il se déroulera le jeudi 18 novembre 2004. Ce Conseil se tiendra en présence de M. François Cuillandre, Maire de Brest, qui a souhaité participer aux travaux des différents Conseils de quartiers.

Suite aux différentes remarques faites sur le nouveau réseau Bibus, la mairie de quartier a pris contact avec le service déplacement de la CUB, interlocuteur de la compagnie de transport, pour faire état des remarques sur le réseau et pour solliciter une rencontre de Bibus avec le Conseil Consultatif.
Dans la mesure ou les demandes arrivent de tous les quartiers, le service CUB souhaite dans un premier temps qu’il lui soit remonté les observations précises (n° de ligne, arrêt, circuit, horaires, ...) afin de faire un premier traitement avec Bibus. Vous pouvez donc transmettre vos remarques à la Mairie de quartier.

Animation place Vercingétorix - 9 et 20 septembre 2004

Lors de ces deux rencontres, a été établi un programme d’animation pour la journée du 16 octobre 2004.
Deux thèmes ont été retenus : Le miel et les abeilles, le sabot et le sabotier. D’autres animations viendront compléter le panel : présence de la médiathèque, du centre de généalogie, artisanat, musique et danse.

Les réunions ont permis de faire le point sur les différents aspects d’organisation pour que cette première manifestation soit une réussite.

Les membres du Conseil ont contribué à la programmation (artisans, animations musicales, intervenants, ...) et/ou à l’organisation sur des aspects plus pratiques (contacts avec les commerçants, recherche de matériel, diffusion des affiches et programmes, ...).

Ce temps fort sur la place Vercingétorix fait partie d’une démarche plus large sur ce secteur du quartier de l’Europe :
- réaménagement de la place avec le service Espaces verts de la Ville dans le cadre de la programmation financière 2006.
- réflexion sur l’activité commerciale avec l’appui de la CCI, une rencontre à la Mairie de quartier a été proposée aux commerçants du secteur le 22 septembre
- travail sur l’histoire du quartier en lien avec les Archives municipales.

Mise en place d’un réseau de proximité de quartier pour prévenir l’isolement social des personnes âgées : 23 septembre 2004

En mars 2004, M. Le Deun responsable du service gérontologique de la Ville de Brest est venu présenter la politique menée par la Ville dans ce domaine aux membres du groupe de travail "Citoyenneté" du Conseil Consultatif du quartier de l’Europe.

La pyramide des âges dans notre quartier fait apparaître la présence de plus de 10% de personnes de plus de 75 ans dans 3 des 5 micro-quartiers composant l’entité Europe (Kérichen, Dourjacq, Pen ar Créach) 7.6% pour Brest. Il serait nécessaire de faire apparaître la place de la résidence Ker-Héol et la résidence d’Avalon dans les chiffres concernant Pen ar Créach.

Compte tenu de ces éléments il a semblé intéressant de voir comment le Conseil Consultatif pouvait participer à la mise en place d’un réseau de proximité dans le quartier (habitants, structures relais, professionnels, ...) pour prévenir l’isolement social des personnes âgées vivant à domicile dans le quartier.

Afin de réaliser au mieux ce projet, il a semblé nécessaire de faire un point avec le service gérontologique pour coordonner nos actions et harmoniser les méthodes d’interventions.
Il a été convenu que le Conseil Consultatif et la Mairie de quartier pouvaient jouer un rôle dans la mise en œuvre d’un réseau de proximité pour prévenir l’isolement social des personnes âgées vivant à domicile.
Il serait un plus dans la palette des outils au service des personnes. Il le serait notamment par les dimensions sociales et humaines que les membres de ce réseau pourraient apporter en complément de dispositif de soins ou de portage de repas par exemple.

Il a semblé que la constitution du réseau pouvait se faire à partir ou en partenariat avec des équipements et des associations travaillant sur le quartier (association d’habitants, de retraités, ...). L’idée étant de mobiliser rapidement des réseaux déjà existants et pouvant intervenir sur un registre proche de ce qu’ils font déjà. D’autres personnes pourraient s’y rattacher sur la base d’un intérêt à ce type d’intervention.

Une démarche a été faite auprès de l’Escale et du Centre social de Pen ar Créach. Les associations de retraités ou d’habitants on été invitées pour enrichir la réflexion du Conseil Consultatif.

Les échanges ont permis aux uns et aux autres de repréciser les types d’interventions auprès des personnes âgées du quartier (il a d’ailleurs été rappelé que les situations d’isolement ne sont pas uniquement le fait des personnes âgées). Si un certain nombre d’activités passent par les jeux de société, des goûters où des sorties, ils sont souvent prétexte à des échanges et aux relations de solidarité (anniversaires, visites aux malades, ...).

Il a semblé nécessaire de faire un point par association sur les secteurs géographiques touchés en tenant compte de la mobilité ou non des personnes, des réalités de déplacement entre lieux d’habitation et lieux d’activité (circuit de bus, pente des rues à parcourir, ...)

L’Office des Retraités de Brest (O.R.B.) a évoqué les pistes de travail possible pour avancer sur ce sujet : recensement des lieux, voir qui fait quoi, qui est disponible, trouver des référents par secteur, susciter des vocations pour intervenir auprès de personnes âgées, aller où sont les gens, diversifier les formes d’interventions mettre en place une sensibilisation aux questions concernant ce public, donner des informations, ... L’O.R.B travaille sur ces points avec le Conseil Consultatif de St Marc.
L’O.R.B. a présenté le fonctionnement de son réseau de visiteurs-bénévoles qui interviennent à domicile (charte avec droits et devoirs des bénévoles, rencontres entre visiteurs, informations sur des dispositifs spécialisés,...). L’Office souhaite renforcer les équipes de quartier, Il est intéressé pour travailler avec le quartier de l’Europe sur ce projet de réseau de proximité.

Le Centre social de Pen ar Créach (qui a un axe de travail sur les situations d’isolement dans son projet de centre) mène une action sur ce thème avec ses associations partenaires (Amicale des habitants de Pen ar Créach, association La CLEF). Des points sont soulevées comme : la qualité de l’accueil, comment aller vers les autres et notamment ceux qui restent chez eux et qui sont reliés à rien, quelles acceptations de ses difficultés de sa vieillesse, quand et comment passer le relais quand les difficultés relèvent de professionnels, les personnes âgées sont aussi la mémoire du quartier. Le Centre social est aussi un lieu de mixité intergénérationnelle.

M. Guy Crissin nous a présenté le projet de nouvel organisation du Conseil Consultatif du quartier de la Rive Droite avec la constitution de 7 conseils d’habitants, un par sous quartier, et 4 commissions de travail dont une sur les personnes âgées. Les questions que nous avons soulevées se retrouvent aussi sur la rive droite : où sont les personnes isolées dépendantes, comment rassembler les forces vives pour avancer sur ce sujet de l’isolement ..
Au cours des échanges plusieurs pistes de travail sont apparues :
- réaliser un diagnostic sur la situation du quartier (structures existantes, activités proposées, conditions d’accueil notamment capacité d’accueil dans les locaux, ...)
- travail avec le service gérontologique pour repérer les lieux de vie des personnes âgées
- synthèse de ces éléments dans un dossier
- réflexion sur le statut de bénévole
- diffusion de l’information disponible, comment faire connaître ce qui existe, ...
- redynamiser le secteur de Kerbernard avec l’appui des associations et structures du quartier.

Fêtes de quartier 2005, circuits de promenades et découvertes du quartier : 30 septembre 2004

La rencontre a débuté sur la demande, déjà formulée, d’un bilan de la dernière fête du quartier de l’Europe (juin 2003). Un point avait été fait avec les professionnels des structures de quartier mais les bénévoles n’y avaient pas été conviés. Un fort ressentiment s’est exprimé, les bénévoles ayant le sentiment de ne pas avoir été reconnus dans leur travail. Les bénévoles ont donné du temps pour préparer et pour que la fête se déroule dans de bonnes conditions, ils n’ont pas apprécié de n’être pas invités au bilan de la fête.
Compte tenu des échanges qu’il y a eu sur ce sujet, la tenue d’un bilan collectif apparaît comme une nécessité pour montrer aux bénévoles du quartier l’importance et la reconnaissance de leur rôle.
Actuellement, compte tenu de la manière dont cela s’est déroulé, les associations de quartier sont réticentes à se lancer dans une nouvelle opération, la CLEF notamment a exprimé sa décision de ne pas participer à une nouvelle édition. Elle continuera à mener des actions sur son territoire et à apporter son concours dans d’autres secteurs (comme elle le fait pour Kérichen par exemple ou le Petit Paris).

L’engagement a été pris de réaliser ce bilan : il se déroulera le jeudi 4 novembre 2004 à 18h salle Tissot.
Il a été proposé de mettre en place une structuration permettant d’organiser ces fêtes tout en garantissant un bon fonctionnement du début à la fin (bilan compris).
A été évoqué la constitution d’un comité :
- soit au sein du Conseil Consultatif,
- soit associant des membres du Conseil, des personnes ayant l’expérience de ces organisations et des structures de quartier
La définition d’un règlement, de commissions etc. serait de nature à clarifier les modes de fonctionnement. Cet aspect pourra être rediscuté lors du bilan.

Un autre échange a eu lieu sur : fêtes de secteurs et fête du quartier de l’Europe. Plusieurs choses ont été dites sur l’investissement des bénévoles et le risque de les "essouffler" si de nombreuses fêtes étaient organisées. Au vu des échanges il apparaît que la dimension micro quartier doit être privilégiée par son impact sur les relations de voisinage, sur la dynamique de quartier, les liens interpersonnels et la mobilisation des habitants.
Par contre, ces temps forts ne sont pas obligatoirement en opposition avec une fête du grand quartier de l’Europe. Celle-ci peut, à une autre échelle, favoriser également les échanges et la solidarité entre les différentes parties du quartier et contribuer à la construction d’une identité commune qui n’existe pas encore.
Les premières peuvent également contribuer à la réussite de la seconde. Celle-ci pourrait se dérouler qu’une année sur deux. Un thème commun pourrait permettre de faire le lien entre les quartiers. La forme de la fête pourrait être différente de celle proposée lors des éditions précédentes.

Dans ce contexte, l’A.S.B. va fêter son centenaire en 2005 et Noël Lusven son président a renouvelé sa proposition d’associer le quartier de l’Europe aux cérémonies qui seront organisées à cette occasion à la fin du mois de juin 2005. Une commission de l’A.S.B. travaille sur la mise en place de cet événement et propose qu’une fête du grand quartier soit le point de départ (le WE du 25 et 26juin) d’une semaine de temps forts (tournoi de génération, match de gala, animations diverses). La démarche de L’A.S.B. s’inscrit dans la volonté du club de s’affirmer comme un acteur du quartier de l’Europe qui souhaite travailler en lien avec les autres partenaires du quartier.
Des échanges ont également eu lieu autour de cette proposition (qui a été un peu parasitée par la demande de bilan de la fête 2003), cette offre apparaît pour certains comme une occasion à saisir.
Il reste encore un peu de temps pour se décider, la réunion de bilan qui va être programmée pourra être le moment de faire ces choix.

Nous avons évoqué un second thème qui s’inscrit dans la même philosophie de découverte du quartier et de lien entre les différents secteurs qui le composent.

Une première démarche a été entreprise auprès des archives municipales pour voir dans quelles mesures une coopération pouvait être envisagée autour de l’histoire du quartier. Deux pistes sont apparues :
- travailler à partir des noms de rues et s’en servir comme des supports de balades
- à partir de collectage, de recherches documentaires, proposer des expositions animations sur l’histoire des quartiers, leur construction, le peuplement, etc ...

Chacun pourrait être appelé à contribuer à ce travail et créer une dynamique pouvant amener d’autres acteurs du quartier à s’impliquer dans une telle démarche (écoles, ...). Des choses ont déjà été faites lors des 50 ans du centre social de Pen ar Créach, l’OPAC a également des photographies réalisées lors de la réhabilitation du quartier. Du côté de Pontanézen, un travail est également entrepris avec la médiathèque et d’autres partenaires du quartier.
Lors de la fête du quartier de l’Europe 2003, l’O.R.B. avait été sollicité pour filmer notamment la visite du quartier en bus (contact pris depuis avec l’office, une bonne partie des vues ont été effacées, il reste le petit espoir qu’un des vidéastes non encore joint ai gardé quelque chose, mais ...)

INFORMATIONS DIVERSES

Groupe inter quartiers Formation/information

- Comme cela avait été convenu, la Ville de Brest a fait appel à des organismes de formation pour proposer aux conseillers de quartier des temps de travail sur l’animation et la conduite de réunions. Six séances vont être proposées avant la fin de l’année pour que ceux qui sont intéressés puissent s’inscrire.

- De la même façon, chacun est appelé à alimenter le site "a-brest.net" , lieu d’expression de la participation des habitants et des initiatives citoyennes à Brest. Les comptes rendus des différents conseils consultatifs sont consultables sur ce site. La volonté de la Ville est que chacun puisse s’exprimer sur cette outil, elle propose des formations à l’écrit public pour favoriser cette appropriation.
Le calendrier est le suivant (séance tous publics - inscription auprès de Mme. Hakima HABIBI Mairie de Brest 02.98.00.82.11) :
- le 14 octobre, 9h 12h "interview et conférence de presse"
- le 19 octobre,14h 17h "charte et ligne éditoriale"
- le 25 novembre, 9h 12h "l’éditing : titre, chapeau, ..."
- le 9 décembre 9h 12h "le reportage"
- le 16 décembre 9h 12h "le reportage (suite)"

Séances spécifiques pour les conseillers de quartiers (inscription auprès de Mme. Hakima HABIBI Mairie de Brest 02.98.00.82.11) :
- 25 octobre, 18h 19h30 "les outils de publication sur internet"
- une autre séance aura pour thème "l’écrit sur internet" la date vous sera communiquée

- Comme cela avait été décidé lors de la mise en place des Conseils Consultatifs de quartiers à Brest, un rapport annuel de l’activité des Conseils doit être présenté au Conseil Municipal. La date retenue est le 3 décembre. Le rapport se présentera sous la forme d’un document écrit assez complet et d’une présentation orale par un membre de chaque conseil d’éléments plus qualitatifs : un témoignage, un thème particulier, ....
Nous aurons un échange sur ce sujet lors de notre prochaine séance plénière.

- La parution du second numéro de "La lettre des conseillers de quartiers" est prévue pour la fin d’année, chacun peut y prendre part en rédigeant un article sur un sujet en rapport avec l’action du conseil consultatif.

- Des rencontres de la démocratie locale se tiendront les 28 et 29 janvier 2005 à Niort avec notamment la tenue à cette occasion de la première rencontre nationale des Conseils de quartiers.
Si des personnes sont intéressées pour y participer, elles peuvent se faire connaître auprès de la Mairie de quartier dès que possible (pré inscription avant fin octobre aux rencontres).

Appel à candidature :

M. Mouly, membre du bureau, vient de nous informer de sa démission du Conseil Consultatif. Les Conseillers du collège habitants, titulaires*, qui seraient désireux de s’investir au sein du Conseil en participant au bureau sont invités à se faire connaître auprès de la Mairie de quartier. Une élection sera proposée lors de la prochaine assemblée plénière.
* [Compte tenu des différents départs du Conseil, les titulaires du collège "habitants" sont aujourd’hui : M. André Mme Boulch, Mme Château, M. Château, M. Chauveau, Mme Cloarec, Mme Colin, M. Le Gac, M. Monot, Mme Olivie,r M. Rahier, Mme Simon]

Présent(e)s

Collège "habitants" :

Présent(e)s
Mmes et Ms BERNARD Marc, BOULCH Anne, CLOAREC Anne, LE GAC Louis, MONOT Bernard, OLIVIER Valérie, POULIQUEN Marie-Françoise, Mme GUIANVARCH Jeannette

Collège "associations " :

Présent(e)s
M. Joël ABILY, Mme Marie-Laure ABOLLIVIER, M. Mohammed BENKHOUJA, M. Jean-Pierre BOTCAZOU , Mme M-Françoise LE BRIS, Mme Jeannine LE COZ, M Jean LUCAS, Mme Jane MONOT, M. Pierre LE TOURNEUR, M Philippe VILLAIN, M. Patrick LAGADEC, M. Noël LUSVEN,

Collège "personnes qualifiées"

Présent(e)s : Mme GARLATTI

Partenaires ayant participé à l’un ou l’autre des groupes de travail :

Guy CRISSIN (Conseil de quartier Rive Droite), Daniel JUIF (ORB), Jean Pierre ROBY (Assos des Retraités de Pontanézen), Philippe ARZUR (CS de Pen Ar Créach), Jean Pierre LE COZ (Amicale de Pen ar Créach), Gildas ROHOU (Ville de Brest service animation), Rock DEDEGBE (association musique africaine), Patrick SABLON et Claudie LE ROY(CPIE de la Vallée de l’Elorn), Mme BONNEAU (école Kérichen)

Mis à jour : samedi 18 décembre 2004

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article