Une nouvelle oeuvre artistique dans le quartier des Quatre Moulins

Fresque visible de la rue Galliéni

Quatre Moulins
Imprimer la page

Une habitante du 11 rue Fonck nous écrit :

Les habitants de notre résidence, avaient manifesté le souhait de faire quelque chose sur ce grand mur, qui subissait des tagues à répétition dans le bas.

J’ai contacté Liliwenn, artiste brestoise et présidente de l’Association SUGAR RUSH, afin de lui proposer un mur pour son projet d’art urbain "Crimes of Minds", qui a débuté en avril 2011 et va s’étaler sur un an. Elle a été enchantée par la grandeur du mur à proximité d’une rue très passante. Son souhait : créer une galerie à ciel ouvert en développant l’art urbain (le Street Art) et participer à la mutation de la ville.

Grâce à deux propriétaires de la cage d’escalier du pignon concerné, le projet a pu voir le jour.

L’épisode N°7 de ce projet, a été réalisé par la Crew D.M.V (Da Mental Vaporz) qui regroupe 8 artistes de renommé internationale. Ils ont travaillé avec joie, sous un ciel gris et bruineux, du 8 au 12 octobre 2011, sur le mur d’environ 20 mètres de hauteur situé 11 rue Fonck, à proximité du bas de la rue Général Galliéni.

Un gigantesque visage patchwork, très coloré, découpé en 14 parties, fait parler de lui. Les passants regardent, s’arrêtent, échangent, s’interpellent, devant cette fresque imposante : "Mais c’est immense !! Et vous n’avez pas le vertige sur cet échafaudage ?" demande un adolescent aux artistes présents, contemplant du sol le rendu de leur travail.

La finalité de cette année d’interventions artistiques : un livre. Il représentera une promenade cosmopolite dans Brest, illustré de superbes photos, de textes, d’interviews (en anglais et français du fait de sa connotation internationale). Une carte aidera les amateurs à localiser géographiquement les œuvres, un DVD témoignera de cette riche aventure. Le tout sortira officiellement avant l’été 2012.

Violette

Mis à jour : lundi 17 octobre 2011

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article