Conseil Consultatif du quartier de Saint Pierre

Réglementations Jardins publiques et aires de Jeux ?

Commisison Environnement et cadre de vie

Saint Pierre
Imprimer la page

Aire de libeté ou de Jeux

Après une réunion tranquille et fort documentée en octobre sur les nouvelles réglementations d’accès aux espaces publiques (Jardins,écoles...)

les membres de CCQ de la ville etaient conviés à faire part de leurs réflexions. A StPierre la commission environnement et cadre de vie fut chargée de cette reflexion.

Pour les jardins publiques et aires de jeux des enfants nous partagions l’ensemble des recommandations apportant néanmoins un complément pour les CHIENS. nous formulions de prendre exemple sur la SUISSE toujours en avance pour ce qui est de la démocratie citoyenne,(décision par consultation populaire et réferendum) et par ex : de préconiser la muselière pour tous les chiens pouvant provoquer une blessure...car le fait de tenir son chien en laisse n’empêche pas l’animal de mordre,simple et efficace.

Mais depuis le mois de décembre d’autres choses nous tracassent....Vous avez surement constaté des dépôts de broyats végétaux entreposés dans les jardins publics, de volumes et d’odeurs variables. Alerté par des riverains j’ai pu constater comme eux le choix discutables des emplacements choisis pour ces dépôts. Au jardin JULES LEGALL à 3 mètres de l’aire de jeux des enfants, à KERANROUX devant les buts du terrain de foot. Deux jardins populaires fréquentés par les enfants dès la sortie des écoles et par les familles. Nous avons alerté les services de la collectivité car si je comprends l’intérêt du paillage dit biologique, je ne suis pas certain que pour autant on puisse faire n’importe quoi ? tout est question de vocabulaire et de mesure...Ces dépôts sont là depuis plus de trois mois est-ce provisoire ? oui puisque pas définitif mais temporaire, broyat végétaux mais pas composte ? oui mais broyat pour qualifier le résultat mécanique d’une action et composte pour l’étape suivante correspondant à la décomposition lente par fermentation ,actions bactérielles....qui est le principe recherché pour l’amélioration des sols et des cultures. Tout ceci ne serait que palabres si le fait ne tombait pas sur le coup du réglement sanitaire départemental des espaces publiques
Art ; 158 - Dépôts de matières fermentescibles destinées à la fertilisation des sols.

Qui dit en substance Je vous invite à lire l’article .

Mon propos a pour objet d’attirer l’attention sur un phénomène qui se généralise .En cas de force majeure (?) les services compétents (Espace Vert 57% du personnel BMO) pourraient concilier le pratique à l’agréable, L’environnement est l’affaire de tous mais dans le respect de chacun. Ca commence par une "culture raisonnée" qui est le contraire de n’IMPORTE QUOI ?

CHARLHENRI

Notre commission environnement est composée de retraités certes mais qui connaissent certains le compostage,la culture biologique, d’autres l’approche juridique et environnemental...hommes et femmes préoccupés par l’environnement de notre cadre de vie.

Mis à jour : vendredi 28 janvier 2011

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article