CCQ Brest Europe

Compte-rendu de la plénière du 18 mai 2010

Ordre du jour :

• Bilan accidents 2009 par la direction Déplacement de BMO
• Projet réseau de bus 2012 – desserte du quartier Europe par Bibus et la direction Déplacement de BMO
• Echange sur les travaux des commissions
• Questions diverses
• La marche des 1000 danseurs

Bilan accidents 2009 par la direction Déplacement de BMO

En 2009, on observe une baisse des accidents. Cette baisse est sans doute liée aux travaux du Tramway. Elle peut également s’expliquer par la politique de prévention menée par l’Etat.

Par exemple, entre 2001 et 2009, le nombre d’accident a été divisé par 2. On est passé de 397 accidents à 201. La politique de lutte contre la vitesse, les aménagements de sécurité et la formation à la conduite des cyclomoteurs pour les jeunes peuvent expliquer cette baisse.

Les principales causes d’accidents sont :
• Le refus de priorité (34.4%).
• La vitesse excessive (22.6%).
• Le non respect de la priorité du piéton (15.8%).
• L’abus d’alcool (12.3%).
• L’inobservation de la distance de sécurité (10%).
• L’imprudence des piétons (9.2%).

L’âge des victimes :
• 49% des victimes ont entre 15 et 24 ans (ils représentent 17% de la population totale).

Le nombre de victimes selon le mode de déplacements pendant la période 2007-2009 :
• 42.5% sont des automobilistes.
• 22.6% sont des piétons.
• 33% sont des 2 roues (cyclomoteur, moto, vélo) alors que seulement 1% de la population utilise ce mode de déplacement.

Les piétons (2007-2009) :
• C’est 1 accident et une victime sur 4.
o 25.3% des déplacements
o Impliqués dans 26% des accidents
o 23% des victimes
o 30% des tués
o 31% des blessés graves
o 21% des blessés légers
• Se sont surtout des enfants et des personnes âgées :
o Les moins de 15 ans : 17.5% de la population, mais 19% des piétons victimes d’accidents (1 tué, 3 blessés graves, 34 blessés légers).
o Les plus de 70 ans : 10.4% de la population, mais 16% des piétons victimes d’accidents (1 tué, 12 blessés graves et 20 blessés légers).
• Accidents de piétons et facteurs de risques :
o Non respect du piéton par l’automobiliste ou les 2 roues (61%), traversée sans précaution (33%), ivresse du piéton (7%).

Les cyclistes (2007-2009)
• Caractéristiques générales
o 0.8% des déplacements
o Impliqués dans 5 des accidents
o 4% des victimes
o 0% des tués
o 6% des blessés graves
o 3.5% des blessés légers
• Surtout des adolescents
o 21 des cyclistes accidentés ont entre 6 et 19 ans alors que cette tranche d’âge ne représente que 10.9% de la population.
o 82% des cyclistes accidentés sont du sexe masculin.
• Accidents de vélo et facteurs de risques
o Non respect du cycliste par l‘automobiliste (63%).
o Inobservation de la priorité ou des feux (9%).
o Dépassement dangereux (6%).

Les cyclomotoristes (2007-2009)
• 1 accident sur 4 et une victime sur 5
o 0.3% des déplacements
o Impliqués dans 25% des accidents
o 20% des victimes
o 10% des tués
o 21.5% des blessés graves
o 20% des blessés légers
• Surtout des jeunes
o 42% des cyclomotoristes victimes d’accidents ont entre 15 et 19ans alors que cette tranche d’âge ne représente que 7.1% de la population.
o 87% des cyclomotoristes accidentés sont du sexe masculin.
• Accidents de cyclomoteurs et facteurs de risques
o Non respect du cyclomotoriste par l‘automobiliste (35%).
o Vitesse excessive (22.5%)
o Inobservation de la priorité ou des feux (20%).
o Dépassement dangereux (10%).
o Alcoolémie (7%)
o Inobservation de la distance de sécurité (5%).

Les automobilistes (2007-2009)
• 9 accidents sur 10 ; 2 victimes sur 5
o 64.1% des déplacements
o 42.5% des victimes
o 50% des tués
o 33% des blessés graves
o 44 des blessés légers
o Les voitures sont impliquées dans 89% des accidents
• Les âges
o 18-24 ans : 13% de la population mais 22% des impliqués
o 50 ans et plus : 29.4% de la population, 24.7% de impliqués.
o 59% des conducteurs impliqués dans un accident sont des hommes.
• Accidents d‘automobiles et facteurs de risques
o Inobservation de la priorité ou des feux (31%)
o Vitesse excessive (16%)
o Alcoolémie (9%)
o Inobservation de la distance de sécurité (9%).
Les carrefours « points noirs »
Les carrefours les plus dangereux ont été retenus à partir du critère suivant : au moins 7 accidents au cours des 3 dernières années.
Cette définition permet de mettre en évidence 3 points noirs qui sont des carrefours situés sur la ville de Brest (rond-point de Pen ar Chleuz, Saint Exupery-la Porte, Europe-Gouesnou).

Les rues « points noirs »
Les rues les plus dangereuses sont : rue de la Porte, Marechal Foch, Emile Rousse, Montaigne, Jean Jaurès, Tarente, Glasgow, Clemenceau, Gouesnou, Robespierre, Europe, Victor le Gorgeu, Anatole France, Quimper, Gallieni.

Sur le quartier de l’Europe en 2009, 10 blessés hospitalisés qui correspondent à 1 piéton, 4 vélomoteurs, 2 motos, 3 automobiles.

Conclusion :
En terme d’accidentologie, l’année 2009 se caractérise par :
• Une diminution (-20%) du nombre d’accidents corporels
• Par la poursuite de la forte baisse des accidents des deux roues motorisés, néanmoins le sur-risque des 2 roues motorisées reste élevé.
• La poursuite de la baisse (-5%) des accidents de piétons mais avec toujours une augmentation du non-respect des piétons par les autres usagers et une augmentation de la gravité des accidents.

On peut également retenir que sur la période 2007-2009 :
• 39% sont concentrés sur 15 artères, totalisant 26.5km soit 1.7% du réseau BMO.
• Les causes principales d’accidents sont toujours le non-respect des priorités et la vitesse excessive ou inadaptée.

Projet réseau de bus 2012 – desserte du quartier Europe par Bibus et la direction Déplacement de BMO

Afin de définir le principe du réseau de bus à l’horizon 2012, des enquêtes ont été réalisées.
L’objectif de ces enquêtes était de bousculer les idées reçues et de voir l’évolution des modes de vie des habitants.
Au niveau local, 4500 enquêtes téléphoniques et 6 tables rondes ont permis de dégager de grands principes.

Voici les enseignements de ces enquêtes :
• 1 actif sur 3 commence et termine sa journée en heure de pointe
• 1 sur 7 quitte son travail avant 15h
• 1 sur 7 après 19h
• 1 salarié sur 4 travaille le samedi
• 3 habitants sur 4 ne bougent pas pendant les petites vacances

Les grands principes :
• La permanence d’attractivité « des bus quand j’en ai besoin »
o Une amplitude élargie
o Le même trajet du premier au dernier service
o Des fréquences attractives aux heures chargées (le matin de 7h à 9h, tout l’après-midi même le samedi)
o Des fréquences améliorées après 19h et le week-end
o Pas de rupture pendant les petites vacances

• Les déplacements domicile – travail (déplacements tous modes – habitants de l’Europe)
o Vers Liberté-Centre Ville (18%)
o Vers Europe (16%)
o Vers Lambézellec (10%)
o Vers 4 Moulins / base navale (6%)
o Vers ZI Kergaradec (6%)
o Vers autres communes (5%)
o Vers Bellevue (5%)
o Vers Guipavas (4%)
o Vers Plouzané, hors technopôle (3%

• Les pôles d’attraction (déplacements tous modes – habitants de l’Europe)
o La rue Jean Jaurès en journée (82%)
o Le CC Géant (77%)
o La rue de Siam en journée (68%)
o La ZAC Kergaradec – Leclerc (67%)

• Les générateurs de trafic par activités (déplacements tous modes – habitants de l’Europe)
o Loisirs et culture
 Le Quartz (11%)
 Multiplexe (7%)
 Océanopolis (4%)
 MPT du quartier (3%)
 Médiathèque Pontanézen (2%)
o Equipements sportifs
 Stade Francis Le Blé (7%)
 Autres lieux quartier Europe (5%)
 Petit Kerzu (2%)
o Santé
 Clinique Keraudren (33%)
 Hôpital Cavale Blanche (29%)
 Hôpital Morvan (16%)
 Clinique Pasteur (9%)
o Démarches
 Banques (57%)
 Mairie de quartier (23%)
 Poste (19%)
 CAF (5%)
 CPAM (4%)
o Visite famille, amis
 Brest Europe (11%)
 Guipavas (10%)
 Lambézellec (10%)
 Centre-Ville (8%)
 Plougastel (7%)
o Sorties
 Centre-Ville (66%)
 Port (7%)
 Lambézellec (2%)

Conclusion
• Le Centre-Ville pour le travail, la culture, les loisirs, les sorties, les achats, la famille et les amis
• Europe / Kergaradec pour le travail, les courses, les démarches, le sport
• Lambézellec pour la famille, la santé, les sorties
• Et de façon plus diffuse, les autres quartiers et communes

Les propositions de lignes (document de travail)
• Une ligne circulaire : Strasbourg – Liberté – Provence – Strasbourg. Avec une amplitude de 6h à 21h, même fréquence du 1er septembre au 30 juin (15 mn toute la journée ainsi que les samedis après-midi et les petites vacances, 20 mn toute la journée en été, 60 mn les dimanches).
• Une ligne Liberté – Kergardec – Strasbourg. Avec une amplitude de 6h à 22h même fréquence du 1er septembre au 30 juin (15 mn en heure de pointe, 15 mn le samedi après-midi, 30 mn en été, 60 mn le dimanche).
• Une ligne Plouzané – Liberté – Le Relecq-Kerhuon. Avec une amplitude de 6h à minuit, même fréquence du 1er septembre au 30 juin (15 mn en pointe du matin, 20 mn les après-midi même le samedi, 30 mn l’été, 90 mn le dimanche).
• Une ligne Guipavas – Place de Strasbourg – Gouesnou. Avec une amplitude de 6h à minuit, fréquence de passage (15 min en pointe du matin, 20 mn les après-midi, samedi et vacances compris, 30 mn l’été, 90 min le dimanche).
• Maintien d’un service scolaire reliant Villeneuve, Pontanézen, Pen ar Chleuz, Croix Rouge et Kerichen.
• Création de 2 services scolaires : départ Restic vers Kerichen et Croix Rouge, départ Pontanézen vers Pen ar Chleuz, Croix Rouge et Kerichen.

Echange sur les travaux des commissions

Commission voirie : rencontre le 24 juin à 18h. Point sur les différents projets en cours et échange sur les propositions de travaux.

Commission animation : 20 juin, final de la marche des 1000 danseurs. Projet d’ouverture du lavoir rue Lesven au moment des journées du patrimoine (samedi 18 septembre).

Questions diverses :

• Souhait de mettre en place une formation sur l’utilisation du défibrillateur (en cours)
• De nombreuses personnes confondent le comité d’animation du quartier de l’Europe et la commission animation du CCQ Europe. Le comité d’animation souhaite changer de nom. A suivre…

Mis à jour : mercredi 5 janvier 2011

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article