Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques : appel à projet sur les usages 2010 à Brest

Atelier musique à Kerourien (Brest)

Projet proposé par l’association Don Bosco

Saint Pierre
Imprimer la page

Préambule

L’atelier musique est un outil particulièrement intéressant dans l’accompagnement de jeune, porteuse d’un certain nombre d’enjeux : culturels (démocratisation de l’accès à la culture), éducatifs (encourager l’ouverture d’esprit, la créativité, s’inscrire dans la durée, espace d’expression…) et sociaux (travail en binôme, ouverture sur l’extérieur, tisser du lien social…).
La musique assistée par ordinateur (MAO) reste marginale sur les quartiers H.L.M. En effet, instruments et ordinateurs restent onéreux. De plus, les écoles de musique sont absentes de ces quartiers et l’obstacle financier freine l’accès à la pratique musicale des personnes issues de ces milieux.

Bilan de l’atelier musique (appel à projet 2007)

Depuis 2005, et grâce au soutien de la Ville de Brest, l’atelier musique au studio est désormais bien repéré par les jeunes du quartier. Les interventions sont multiples et variées : rap, chant, MAO, coupé-décalé, soutien au développement d’activités musicales, écriture de textes, initiation à la guitare… L’objectif étant alors de favoriser l’expression artistique des habitants du quartier en mettant à leur disposition de façon durable un matériel permettant d’exploiter leurs morceaux réalisés.

Plus d’une trentaine de jeunes fréquentent régulièrement le studio (30 environ pour l’atelier MAO et 5 pour l’atelier chant). Quelques représentations ont également eu lieu (7 concerts ont été donnés en 2009).

L’accompagnement lors de ces ateliers se situe à différents niveaux : sur le plan technique (techniques d’enregistrement, de création de semples, de chant) et sur le plan théorique (soutien à l’écriture, théorie musique…).

L’atelier a ainsi permis de favoriser les pratiques artistiques et encourager l’expression des jeunes. L’atelier musique est alors l’occasion d’échanger sur le contenu des textes (notion de quartier, origines culturelles…), mais également sur la forme et le cadre socialement acceptables (reformulation de propos choquants ou injurieux par exemple). Les jeunes peuvent ainsi trouver un exutoire aux frustrations dues aux difficultés de communication. Par la mise à disposition du matériel de MAO, une majeure partie des jeunes sont devenus autonomes dans la réalisation de leurs créations.

Perspectives : appel à projet 2010

La poursuite de l’atelier musique est indéniable et les objectifs restent sensiblement les mêmes. Cependant, face aux aspirations et motivations des jeunes, de nouveaux axes d’actions se dessinent. En effet, l’activité musique apparaît peu à peu comme une opportunité pour les jeunes de s’ouvrir vers l’extérieur. En effet, bon nombre d’entre eux ont tendance à s’enfermer sur un univers quartier souvent trop restreint. L’une des perspectives serait alors de favoriser et de multiplier les occasions pour les jeunes de réaliser des prestations live dans différents lieux. En se détachant progressivement du groupe, l’éducateur favorise ainsi la prise d’initiative, l’autonomie et la responsabilisation de ces jeunes. Cette nouvelle orientation exige cependant l’accès à un équipement adapté.

Afin de poursuivre l’activité et d’offrir de nouvelles possibilités techniques, l’acquisition de matériel apparaît indispensable. En effet, l’achat de nouveau matériel permettrait de remplacer le matériel endommagé ou de compléter le matériel déjà existant (notamment, un kaossilator permettant une aide supplémentaire à la création).

Le public visé reste toujours principalement les jeunes du quartier de Kérourien ou de la Rive Droite. Les objectifs demeurent également sensiblement les mêmes :

  • Permettre un accès accompagné à la MAO : acquérir de nouvelles compétences et de nouveaux outils offrant de nouveaux possibles techniques
  • Favoriser l’initiative des jeunes dans la création de projets : faciliter l’accès à la pratique et favoriser ainsi l’autonomisation (mise à disposition de matériel-scène adapté), ouverture sur l’extérieur
  • Faciliter l’expression des jeunes : développer des espaces de parole et d’échanges, faire émerger la parole comme un exutoire aux difficultés, prendre en compte la parole du jeune
  • Favoriser le lien social : élargir ses réseaux sociaux, participer à de nouvelles manifestations

A terme, il s’agira de réussir à mettre en lien (ou d’accompagner) les jeunes du quartier vers d’autres équipements de la ville (la Carène par exemple) et/ou vers d’autres professionnels de la musique, favorisant ainsi l’ouverture du quartier sur l’extérieur.

A cette étape du projet, les partenaires pressentis sont la Ville de Brest et ses structures de quartiers, notamment lors de manifestations telles que la Fête de la Musique, réveillon solidaire….

Projet mené et réalisé par Emilie BONDU

Sous la responsabilité de Pierre BRETON

Equipe de Prévention Spécialisée Rive Droite

10, rue Père Ricard

29200 Brest

Montant du soutien demandé : 2 230 euros

L’adresse originale de cet article est http://www.a-brest.net/article6845.html

©© participation-brest, article sous licence creative common info