Forum des usages coopératifs : rencontre « Collaborer : Economie sociale et solidaire et TIC »

Interview de Marc Alphandéry du Mouvement pour l’économie solidaire (MES)

- Peux tu te présenter et présenter les structures et projets
de l’ESS auxquels tu participes ?

- Marc Alphandéry : Je milite depuis longtemps pour une économie alternative et solidaire. Habitant en région Provence côte d’Azur, je suis administrateur de l’agence provençale pour une économie alternative et solidaire (APEAS) et d’Alliance Provence réseau régional des AMAP ; je suis également membre du bureau et porte parole de MIRAMAP, mouvement interrégional des AMAP. Enfin je suis responsable du projet de base de données des initiatives économiques et solidaires (BDIS) porté aujourd’hui par le mouvement pour l’économie solidaire (MES).
Je suis donc très sensibilisé au développement du travail collaboratif au sein des réseaux dans lesquels je milite. Le projet BDIS –cartographie nationale des initiatives solidaires) a pour objectif de promouvoir l économie sociale et solidaire dans sa diversité et de mettre en lien les acteurs de l’ESS.
Ingénieur en informatique, je me suis tout naturellement investi depuis 10 ans dans les TIC en essayant de les mettre au service de l’économie solidaire.
Je souhaite faire lien entre le projet BDIS et les autres initiatives existant à l’échelle nationale ou territoriale. Pour ce faire, avec le MES, nous avons monté un groupe de travail sur les TIC et l’ESS rassemblant des initiatives associatives, et des acteurs institutionnels afin de réfléchir aux synergies qu’il est possible de mettre en œuvre pour promouvoir l’ESS en s’appuyant sur les TIC.

- Tu interviens mercredi matin dans la rencontre « Collaborer : Economie sociale et solidaire et TIC », peux-tu nous donner un avant-goût des idées que tu
souhaites développer dans ta présentation ?

- Marc Alphandéry : La coopération dans tous ses états (économique, politique, technique) est un principe et une nécessité pour les acteurs de l’ESS. Elle fait partie des valeurs essentielles portées par l’ESS : coopération, réciprocité, solidarité.
C’est une nécessité politique pour montrer en quoi l’ESS porte la vision d’une autre société, une nouvelle façon de vivre ensemble. La coopération permet d’accroître la visibilité de l’ESS.
C’est une nécessité économique, car les acteurs de l’ESS connaissent aujourd’hui une faiblesse structurelle ne leur permettant pas d’avoir une pérennité économique. La création de partenariats économiques est vitale pour ces structures.

Lors de l’atelier, les participants exprimeront en quoi la coopération est une nécessité pour leurs structures. Ils présenteront les coopérations internes et externes qu’ils ont su développer et celles qu’ils souhaitent développer. Ils évoqueront les freins et les leviers associés à ces modes de coopération. Nous souhaitons surtout profiter de cette espace pour mettre en lien les acteurs, mutualiser nos expériences et si possible co-construire ensemble des projets.

Voir aussi l’article de MARC sur @-Brest présentant la BDIS : http://www.a-brest.net/article6189.htmlL’adresse originale de cet article est http://www.a-brest.net/article6190.html

Mis à jour : vendredi 18 juin 2010

©© participation-brest, article sous licence creative common info