Agenda 21 du Citoyen

Une méthode pour un développement durable et solidaire à partir de l’implication de trente foyers Finistériens

Une initiative du réseau Cohérence, Nature et Culture et du Conseil Général du Finistère

Texte repris du dossier de presse de l’initiative portée par Nature & Culture, le Réseau Cohérence, et le Conseil Général du Finistère

Face aux grands enjeux qui se posent à nous - climatique, environnemental, démographique, économique, social…- la nécessité de changer nos comportements individuels et collectifs s’impose chaque jour davantage afin de contribuer à la mise en œuvre d’un développement durable et solidaire

l’Agenda 21 est aujourd’hui un outil pertinent et reconnu. Issu de la conférence de l’ONU à Rio en 1992, relative à l’environnement et au développement, l’Agenda 21 propose une méthode et des outils permettant de poser un état des lieux, de définir des enjeux et des objectifs, et enfin de construire un programme d’actions relevant du développement durable.

Les Agendas 21 sont essentiellement portés par des collectivités locales et territoriales. Un certain nombre est aussi à mettre au compte d’entreprises, d’établissements scolaires, de festivals.

C’est un sujet qui a un écho manifeste auprès des individus et des familles. Pourtant face à l’ampleur des constats, face à la profusion des outils, publications, et compte tenu des exigences du quotidien, de l’attrait de la société de consommation, les particuliers se sentent souvent démunis pour transformer leur premier intérêt en actes concrets.

« Comment s’y prendre, par quoi commencer ? Cela nous paraît tellement vaste. »

Convaincus que le changement s’opérera progressivement par l’exemple, l’échange et l’accompagnement dans les gestes du quotidien, Nature & Culture, le Réseau Cohérence, en partenariat avec le Conseil Général du Finistère, ont imaginé une méthode d’accompagnement de la mise en œuvre de développement durable à l’échelle d’un foyer.

Cette méthode, basée sur le principe des Agendas 21, va permettre aux particuliers d’avancer progressivement en fonction de leurs moyens avec des solutions adaptées à leur contexte et un suivi avec des « conseils précis ».

L’agenda 21 est un programme d’actions en faveur du développement durable. C’est un outil pertinent et reconnu pour engager ces changements. Les collectivités, les entreprises intègrent de plus en plus cette préoccupation dans leurs actes.

L’objectif est dans un premier temps de proposer à 30 particuliers représentants 30 foyers du Finistère, de s’engager dans le programme « vivre le développement durable ! » pour réaliser, sur une période d’environ un an et demi, leur propre Agenda 21.

Cette expérimentation conduite sur le Finistère représente une première étape avant l’élargissement de la démarche à l’ensemble de la Bretagne.

Ce travail collectif s’accompagnera de la mise en ligne d’un outil permettant à chaque foyer d’évaluer ses pratiques au vue du développement durable via un site internet enrichis de fiches techniques et fiches d’expérimentations.

Les objectifs du projet :

  • identifier les champs du développement durable dans un foyer ;
  • situer le niveau de prise en comptes du développement durable au sein de la famille ;
  • engager des actions individuelles ;
  • impliquer ses actions dans une perspective collective ;

L’objectif ne sera pas de juger des comportements mais de donner des clés utiles aux changements, de mutualiser les pratiques, les avancées, les difficultés… mais aussi de se situer par rapport aux autres. L’évolution des comportements de ces familles pionnières préfigurera vraisemblablement celle du basculement vers le développement durable qui va se développer dans les années à venir - parfois même sous la contrainte - et qui devrait constituer un nouvel art de vivre.

Qui peut participer à la première étape du projet ?

Le projet vise à rassembler 30 foyers situés dans le département du Finistère.

Qu’est ce qu’on attend d’un candidat ?

  • une curiosité sur tous les volets du développement durable ;
  • une envie d’évoluer dans ses pratiques quotidiennes dans le sens du développement durable ;
  • une envie de partager ses questionnements et ses solutions avec les autres participants ;

Qu’est-ce qu’on peut apporter aux candidats ? :

  • un diagnostic pour situer ses pratiques au vu du développement durable ;

des conseils personnalisés ;

  • une démarche collective pour bénéficier des expériences des autres ;

Ces 30 foyers sont volontaires et intéressés par la démarche, sans pourtant être acquis à la cause ou être des militants. Il s’agira de toucher « monsieur et madame tout le monde ». Le choix des foyers recouvrira différentes typologies sociales et différents territoires de façon à ce que l’expérience soit représentative de la société et que les foyers finistériens puissent s’identifier aux familles en expérimentation.

La méthode d’accompagnement du projet

La méthodologie repose à la fois sur du conseil auprès des particuliers et sur l’utilisation d’un Baromètre du Développement Durable.

Celui ci s’inspire du baromètre du Réseau Cohérence qui a été conçu en 2008 pour interroger les collectivités locales bretonnes sur leurs pratiques au regard de l’environnement, du social, de l’économie et de la démocratie participative. Ce baromètre utilise une interface Internet et le principe de géo localisation. A ce jour, 150 communes bretonnes ont déjà répondus au baromètre et 200 autres communes s’apprêtent à y répondre.

Pour ce projet, il fait l’objet d’une adaptation visant à questionner les volontaires sur leurs modes de vie et sur les incitations au changement dans des domaines aussi variés que les déplacements, l’habitat, l’utilisation de l’eau et de l’énergie, l’alimentation, les loisirs, l’implication dans la vie locale…

Les étapes du projet :

1. Un temps de culture commune sur les enjeux du développement durable :

Une sensibilisation au développement durable sera proposée aux foyers. L’objectif sera de rappeler les fondements du développement durable et de montrer les implications possibles pour le particulier. Une phase d’explication du fonctionnement du baromètre permettra aux volontaires de se familiariser avec l’outil.

2. La réalisation d’un état des lieux :

A travers les grandes finalités1 servant de référence à la mise en œuvre des agendas 21 et l’utilisation de l’outil baromètre du développement durable chaque foyer identifiera ses marges de progrès et sera en mesure de choisir de s’engager sur des actions.

3.L’organisation de journées d’informations et l’accompagnement des foyers :

Au-delà de l’utilisation du baromètre, tout au long de la modélisation, nous proposons la tenue de journées d’informations et la mise à disposition d’une ingénierie de conseil.

Les journées d’informations : Les 30 foyers bénéficieront de journées d’échanges et de sensibilisation sur des thèmes précis (énergie, consommation, déplacement, citoyenneté…), des visites de terrain… Au rythme d’une à deux rencontres par trimestre, ces démarches permettront de maintenir une dynamique et d’apporter une ingénierie du changement auprès des particuliers, au même titre que des structures de conseil accompagnent des collectivités locales et des entreprises.

L’accompagnement : Tout au long du programme « Vivre le Développement Durable ! » un suivi et un appui technique seront apportés aux foyers en expérimentation afin que l’ensemble des principales problématiques rencontrées par un particulier soit couvert. Nature & Culture et le Réseau Cohérence apporteront aux particuliers des informations, les intégreront dans le réseau d’expérimentation et les re-motiveront tout en notant et évaluant avec eux les progrès et les freins. Elles apporteront aussi des conseils et des références pour une mise en œuvre concrète des actions au quotidien.

Le projet se veut très pragmatique, les solutions élaborées par le foyer ou le particulier en fonction des différents contextes seront aussi adaptées à leurs possibilités.

Perspectives 

Ce premier projet aura une véritable valeur d’exemple, car c’est tout un panel de freins et surtout, de leviers concrets, en fonction du contexte individuel et local qui sera étudié et soulevé à travers l’expérimentation.

Les actions menées par les particuliers seront recensées. Elles permettront de constituer un recueil d’expérience sous formes de fiches-actions qui auront vocation à être mutualisées, au sein du réseau des volontaires mais plus largement auprès de l’ensemble de la population.

Ces mêmes retours d’expériences permettront aux collectivités partenaires d’adapter leurs politiques publiques aux besoins d’accompagnement des finistériens dans leur modification de pratique.

L’ensemble du programme permettra de proposer un guide méthodologique agrémenté de témoignages concrets.

Enfin, ces Agendas 21 du Finistériens pourraient aussi constituer un lien avec les Agendas 21 portés par les communes ou les groupements de communes qui ont souvent du mal à établir des passerelles avec la population.

Calendrier :

- Du 24 mars au 15 mai 2010

Appel à participation auprès des Finistériens

- Du 15 mai au 30 Juillet 2010

Rencontre individuelle de chaque foyer pour définir une base de départ, un diagnostic développement durable

- Septembre 2010

Mise en ligne du site pour rendre le projet accessible à tous les finistériens

- Samedi 18 Septembre 2010

Formation au développement durable – Présentation des diagnostics des 30 familles

- Samedi 16 Octobre 2010

1er journée de formation thématique

- Samedi 11 Décembre 2010

2éme journée de formation thématique

- Samedi 12 Février 2011

3éme journée de formation thématique

- Samedi 16 Avril 2011

4éme journée de formation thématique

- Samedi 18 Juin 2011

5éme journée de formation thématique

- Du 1er septembre au 30 Novembre 2011

Rencontre individuelle de chaque foyer pour définir une base d’arrivée, 2éme diagnostic développement durable

- Samedi 10 Décembre 2011

Présentation des avancées des 30 familles – Bilan festif

- 2012

Déploiement du projet à de nouvelles familles

Participer au projet 

Pour rejoindre le programme « Vivre le Développement Durable ! » il suffit de télécharger le dossier de candidature sur :

www.barometredudeveloppementdurable.org

ou sur demande vivreledd@reseau-coherence.org ou au 02 97 84 98 18 ou 02 98 84 70 27

et impérativement le retourner avant le 15 mai

Nature & Culture et le réseau Cohérence seront présents sur le salon du développement durable de Brest les 26-27-28 mars pour rencontrer des futurs candidats.

Qui sommes nous ? Pourquoi cet engagement 

Le Réseau Cohérence

Né en 1997, le réseau Cohérence réunit actuellement plus de 120 associations du Grand Ouest.

Le réseau est né d’un constat : la nécessité de renforcer la concertation entre les différents acteurs de la vie économique, sociale et culturelle de la région. Ce constat est devenu certitude.

Ancrés dans un territoire, les acteurs de Cohérence se sont engagés à mettre en œuvre et à favoriser les modes de production, d’échange et de consommation plus équitables, respectueux des hommes, des territoires et des ressources naturelles.

Consommateurs, paysans, protecteurs de la nature, artisans ou professionnels de la santé, doivent s’allier et œuvrer en synergie pour soutenir des méthodes de production et d’aménagement s’inspirant réellement des principes de développement durable.

Cohérence est un réseau riche de diversité. C’est une force de propositions et un relais du milieu associatif régional.

Nature et Culture

Créée en 1991, Nature et culture est une association basée à Lorient et intervient sur toute la Bretagne auprès des collectivités locales, des associations, des établissements scolaires et universitaires, des entreprises et des citoyens afin de promouvoir le développement durable et solidaire.

Dans ses différentes missions, Nature et Culture accompagne et conseille à la réalisation d’agendas 21 locaux, organise des visites et des voyages d’études en Bretagne et en Europe, réalise des interventions de sensibilisation de tous les publics et a créé sa collection d’ouvrages pédagogiques.

Membre fondateur du réseau Cohérence, Nature & Culture repose son action avant tout sur la pédagogie et la mise en avant d’alternatives crédibles en s’appuyant sur des exemples concrets. Une démarche qu’elle veut renforcer davantage dans le cadre de ce projet d’Agenda 21 du citoyen finistérien.

Le Conseil général du Finistère

Le Conseil général du Finistère s’est engagé depuis 2003 dans une démarche de développement durable et a adopté en 2006 son Agenda 21 (2006-2009). En s’associant à cette problématique universelle, le Département témoigne de sa volonté d’inscrire un mode de développement économique viable, socialement responsable, écologiquement soutenable, pour son territoire et les Finistériens.

Partant du constat que seule son action ne suffirait pas pour faire du département un territoire durable, le Conseil général du Finistère incite les acteurs Finistériens ( Collectivités locales, associations, entreprises…) à s’engager dans les démarches de Développement durable. C’est dans ce contexte qu’il soutient le projet des associations Cohérence et Nature et Culture qui a pour objectif la sensibilisation et de mobilisation des Finistériens aux finalités du développement durable.

Contacts 

- Réseau Cohérence 

02 97 84 98 18 ou 06 73 21 06 66 - julian.pondaven@reseau-coherence.org

- Nature & Culture

02 97 84 70 27 - contact@nature-et-culture.org

L’adresse originale de cet article est http://www.eco-sol-brest.net/Agenda-21-du-Citoyen-des.html

Mis à jour : mardi 6 avril 2010

©© participation-brest, article sous licence creative common info