Entretien avec le dessinateur breton Fañch Ar Ruz qui publie ses oeuvres sous Creative Commons

Pourquoi publier sous la licence creative commons ?

Pouvez-vous vous présenter ?

Graphiste de formation (à l’Emi-Cfd, l’Ecole des Métiers de l’Information, à Paris), j’ai d’abord travaillé pour le Service Culturel d’une commune en région parisienne, puis j’ai migré vers la région de mes racines, le Morbihan, en venant travailler en 2002 à la Médiathèque de Locminé. Mon contrat de travail se terminant, j’ai fait le choix en 2007 de dessiner à plein temps et de faire de mes « petits mickeys » mon activité principale.

Touche-à-tout, je réalise des BD, des contes pour enfants, des dessins d’actualité ainsi que des illustrations sur divers supports de communication (dépliants, affiches, plaquettes etc.) pour des commanditaires très variés : groupes musicaux, artisans, associations, collectivités, institutions, boites de communication, journeaux...

J’organise également des ateliers BD pour les enfants comme dernièrement à Baud et à Rohan.

Vous êtes dessinateur et vous avez fait le choix de publier vos oeuvres sous creative commons pourquoi ce choix ?

Je me suis rendu compte en discutant avec un ami plus au fait que moi sur les licences libres, que je fonctionnais de fait déjà dans cet esprit de partage et de diffusion libre de mes dessins sur le net et ailleurs. En faisant ce choix et en l’exprimant clairement, j’ai eu le sentiment de ne faire que formaliser et verbaliser un fonctionnement déjà en cours, cohérent avec ma propre démarche politique et artistique. Je crois que le déclic est venu quand j’ai réalisé que l’on pouvait dissocier le respect du droit moral, important à mes yeux, de celui de la propriété intellectuelle. Mes dessins ont pour ambition bien prétentieuse de se diffuser et de contribuer à l’échange culturel libre à grande échelle que nous permet internet. Si je bénéficie moi-même de cette liberté en tant que lecteur, auditeur et spectateur pourquoi n’irais-je pas jusqu’au bout de cette logique en tant qu’auteur ?

Est ce que dans le domaine de la BD il ya d’autres artistes qui font ce choix ?

J’en connais peu à vrai dire ; Les Dessin’acteurs (www.dessinacteurs.org) ont une démarche interressante à ce propos.

La réflexion collective autour de la diffusion des oeuvres et du financement de la création est déjà bien avancée, mais il me semble que dans beaucoup de domaines (dont celui de la BD et de l’illustration), nous en sommes encore à un point expérimental donc plus risqué pour celles et ceux qui ouvrent la voie. Il me semble cependant que les dessinateurs ont tout à gagner à limiter au maximum les intermédiaires entre eux et leurs lecteurs, et pour la garantie d’une véritable liberté de création, et pour gagner un peu plus que des miettes de droits d’auteur octroyés par les marchands, pendant que les diffuseurs se servent à la louche sur leur dos !

Que pensez-vous d’une manifestation qui regrouperait les artistes qui en Bretagne font ce choix de permettre une large diffusion de leurs oeuvres ?

Ce serait une initiative très interressante qui permettrait aux artistes breton-nes de se rencontrer :-)

Mes raisons du choix des licences CC sont développées ici : http://blog.fanch-bd.com/index.php?2010/02/09/450-mecenat-populaire

Site de Fañch Ar Ruz : www.fanch-bd.com

Blog : http://blog.fanch-bd.com

Livres et parutions

- 1998 : Premier livre illustré par Fañch : « Contes poétiques » de Micheline et Grégoire Brainin.

- Depuis 2003, plusieurs récits illustrés dans la revue pour enfants Rousig et une série BD écrite en Vannetais « Ti Paol » dans la revue Meuriad (Ed Keit Vimp Bev).

- 2007 : parution de « Sans papiers, une histoire choletaise », écrit par Michel Humbert, édité par le Collectif Bandes à part

le livre est téléchargeable ici : http://blog.fanch-bd.com/index.php?2009/11/23/434-notre-livre-sans-papiers-une-histoire-choletaise-en-telechargement-libre

- Fin 2008 : parution du livre pour enfant en breton « Ostilhoù Gweltaz » écrit par Yann-Fañch Jacq, aux éditions Keit Vimp Bev (pas en CC malheureusement)

En prévision

- Courant 2010 : un nouveau conte pour enfants en breton aux éditions Keit Vimp Bev (sans doute en septembre) + plusieurs projets.

Kenavo ha trugarez !

Fañch

L’adresse originale de cet article est http://www.a-brest.net/article5749.html

Mis à jour : mardi 23 mars 2010

©© participation-brest, article sous licence creative common info