Conseil Consultatif de Quartier Brest Europe

Compte-rendu de la réunion plénière du 28 avril 2009

Ordre du jour :
• Intervention du foyer de Kerlivet

• Présentation du réseau voisin’âge

• Echange autour du règlement intérieur

• Le groupe inter-quartiers

• Echange sur les travaux des commissions

• Questions diverses

Intervention du foyer de Kerlivet

Le foyer de Kerlivet est actuellement en travaux, les résidents sont logés dans l’ancienne clinique de Lanroze. Les résidents maintiennent des liens très forts avec le quartier.
La commission animation du CCQ, souhaite organiser un après-midi festif avec les résidents. L’idée d’un goûter couplé avec la fête des familles est évoquée. Faute de lieux adaptés pour réunir autant de personnes (environ 100), il est envisagé de faire un goûter entre les résidents et les membres du CCQ. Une plus grande fête avec les familles, pourra être organisée lors de leur retour dans leurs locaux.

La date reste à fixer.
Cependant, la commission animation du CCQ se renseigne sur la location d’éventuel barnum ou marabout.
A suivre….

Présentation du réseau voisin’âge

 Le réseau voisin’âge

• Définition du réseau

o Expérimentation conduite sur 2 quartiers : Europe et Saint Marc
o Il rassemble des personnes bénévoles (les voisins relais) et des professionnels (responsables des mairies de quartier, responsable de l’antenne CLIC, chargée de mission CLIC)
o Ce réseau a pour objet de travailler sur la question de l’isolement social des personnes âgées vivant à domicile

• Définition des concepts

o L’isolement : l’INSEE considère qu’une personne est isolée lorsqu’elle a peu ou pas de contacts sociaux, c’est-à-dire moins de quatre contacts au moins d’ordre privé avec des personnes différentes au cours d’une semaine donnée.
o La solitude : sentiment d’insatisfaction quant à la quantité et à la qualité des contacts sociaux.

• Les objectifs du réseau

o Prévenir l’isolement social des personnes âgées vivant à domicile en :
 Favorisant le lien social
 Connaissant le territoire (poser un diagnostic) = identifier les personnes ressources, rechercher des données relatives à l’existant, faire remonter les besoins non couverts.
 Développant la veille sociale

 Le diagnostic

• Démarche et méthode

o Les voisins relais du quartier de l’Europe ont enquêté des habitants d’un micro-quartier, ceux de Saint-Marc ont enquêté les commerçants, les médecins, pharmaciens, kiné…
o Les professionnels ont interrogé les équipements de quartier et les clubs de retraités.

• Les résultats sur le quartier de l’Europe

o Pour les personnes âgées de plus de 60 ans : peu d’isolement résidentiel, peu d’isolement social, existence d’une vie de quartier.
o Pour les personnes âgées de moins de 60 ans : pas ou peu d’identification de personnes âgées isolées, sensibilisation à la problématique de l’isolement, intérêt pour les suites de l’enquête

• Résultats de l’enquête auprès des équipements de quartier

o Population âgée sous représentée au sein des effectifs des équipements
o Pas de politique spécifique en direction des personnes âgées
o Peu de demandes exprimées par les personnes âgées
o Problème d’accessibilité des équipements (transports, locaux…)

• Résultats de l’enquête menée auprès des clubs de retraités

Les problématiques rencontrées par les clubs :
o Population très vieillissante
o Pas de renouvellement des membres du conseil d’administration
o Difficultés à maintenir certaines activités en place
o Essoufflement des clubs de retraités

 Les orientations proposées

• Faciliter les déplacements

o Constats :
• Réduction du périmètre de déplacement ou absence de déplacement

• Les déplacements se font en bus ou à pied, peu de personnes âgées continuent à conduire

• Se déplacer devient difficile et fatiguant en vieillissant, plus particulièrement lorsque l’espace public ou les transports en commun ne sont pas adaptés.

o Propositions
• Aménager l’espace public

• Adapter et / ou renforcer les transports en commun

• Développer l’accompagnement des personnes âgées dans leurs sorties

• Améliorer la communication et la coordination (auprès des personnes âgées)
o Constats :
• Les personnes âgées semblent être en attente d’informations concernant leurs droits
• Les personnes âgées connaissent peu l’existence des structures ou dispositifs tels que le CLIC

o Axe de travail :

• Développer la communication autour des services et actions existants auprès des personnes âgées et leur entourage.

• Améliorer la communication et la coordination (entre partenaires institutionnels et associatifs)
o Constats :
• Méconnaissance de l’environnement et des différents interlocuteurs en matière de gérontologie
• Certains professionnels de santé dénoncent « un défaut de coordination entre les différents professionnels intervenant sur le champ médico-social ».

o Axe de travail :

• Renforcer la coordination au niveau collectif et individuel, développer les articulations entre partenaires institutionnels et associatifs.

• Favoriser le maintien des loisirs et des pratiques culturelles
o Les constats :
• Les personnes âgées sont sous représentées au sein des équipements de quartier
• Les personnes âgées qui fréquentent les équipements de quartiers sont encore mobiles et valides
• Il semblerait qu’après 75/80 ans, les personnes âgées réduisent voire suppriment la pratique d’activités socioculturelles
• Les clubs sont fréquentés essentiellement par des personnes très vieillissantes (75/80 ans) et sont confrontés à un essoufflement

o Pistes d’actions envisageables :

• Accompagner les personnes âgées aux activités
• Aider les équipements de quartier à mener une réflexion sur l’ouverture aux personnes âgées
• Développer des animations à domicile
• Proposer un soutien administratif aux clubs de retraités
• Développer ou maintenir l’accès à la culture…

• Valoriser l’image de la vieillesse et les solidarités de voisinage
o Constats :

• Représentations parfois négatives de la vieillesse
• Société centrée sur le « jeunisme »
• Il semble nécessaire de veiller à ce que les aînés se sentent utiles socialement

o Les actions envisageables :

• Favoriser les échanges de savoirs
• Impulser des actions intergénérationnelles
• Favoriser la participation des personnes âgées à la vie de la cité
• Valoriser le bénévolat
• Valoriser les solidarités de voisinage

• Poursuivre les actions engagées
• Les professionnels de santé interrogés ont insisté sur :
• La nécessité de former des bénévoles intervenants auprès des personnes âgées
• L’importance de maintenir et développer les actions de prévention mises en place (prévention des chutes, prévention de la souffrance psychique, prévention de la malnutrition…).

 Echange avec l’assemblée :

• La CAF est-elle partie prenante du projet ? La CAF n’est pas engagée dans ce projet. Elle dirige son action essentiellement vers la famille et les questions de parentalité.
• Y a-t-il besoin de bénévoles ? Toutes les volontés sont les bienvenues. 2 personnes se portent volontaires pour rejoindre le réseau.
• A partir de quel âge les personnes peuvent-elles être prises en charge ? Il n’y a pas de critère d’âge, seul le critère d’isolement est pris en compte.
• Le rôle du réseau est surtout d’analyser les besoins, la mise en œuvre des actions proposées se fera par des associations.
• Une restitution des enquêtes auprès des commerçants et des équipements de quartier aura lieu prochainement.

Echange autour du règlement intérieur

Cf. Document joint

Le groupe inter-quartiers

Appel aux volontaires !
Suite réunion inter-quartiers du 16 mars, création de 3 groupes de travail inter-quartiers
- un groupe de travail communication : 2 volontaires par quartier (Gérard Foricher + Joël Abily).
Le travail confié à ce groupe concernera :
• les relations entre conseillers de quartier,
• les relations inter-quartiers,
• le lien avec les habitants.

- un groupe de travail sur le « toilettage de la charte » : 2 volontaires par quartier (Albert Meudec et Marie Le Roux).
Sa mise en œuvre s’est faite sur quelques dossiers, notamment celui du tramway, mais il est apparu nécessaire de la reprendre :
• pour faciliter son appropriation par les nouveaux conseillers,
• pour revisiter les registres et notamment ceux de la « consultation » et de la « concertation » qui parfois nécessitent explication entre ces deux notions
• pour actualiser un certain nombre d’éléments

Le groupe, qu’il est proposé de mettre en place pour mener à bien ce « toilettage », pourrait également rechercher les chartes ou outils élaborés dans d’autres villes et regarder pour chaque quartier comment elle est ou pourrait être mise en œuvre sur des sujets actuellement travaillés ou en projet.

- un groupe de travail « avis des CCQ dans les délibérations du CM et CC » : 2 représentants de chaque quartier (Guy Le Gall et Gérard Foricher)
Cette proposition faite par M. Cuillandre, à l’issue du bilan des CCQ en novembre 2007 et reprise lors de l’installation des nouveaux conseillers de quartier reste à travailler. En effet, pour que les conseillers de quartier puissent donner un avis sur les dossiers inscrits aux Conseils Municipaux et aux Conseils Communautaires, il sera nécessaire de s’inscrire dans des calendriers qui sont généralement assez contraints et une organisation sera à trouver. De même, le nombre de sujets abordés dans ces instances étant important et très divers il sera nécessaire de faire des choix sur le type de dossier à travailler plus particulièrement.

Echange sur les travaux des commissions

• Commission déplacement :

En attente des résultats de l’enquête publique du tramway et du travail sur le schéma directeur vélo.

• Commission Urbanisme / cadre de vie :

Les animateurs de cette commission étaient absents.

• Commission propreté / déchets :

Prochaine rencontre le mercredi 13 mai à 18h à la mairie de quartier de l’Europe.
Cette commission souhaite mener une expérimentation de mise en place de composteurs collectifs pour les logements situés autour de la place Vercingétorix. La commission a adressé à l’ensemble des syndics cette proposition de travail. Les réponses reçues à ce jour sont plutôt positives. A suivre…

• Commission eau et assainissement :

Les conseillers souhaitent avoir une information sur le parcours de l’eau dans la ville. Cette information aura lieu en inter-quartiers (visite d’une station et information sur la gestion de l’eau). Les conseillers regrettent que cette information se fasse en inter-quartiers.

• Commission animation :
Cf. Compte-rendu joint. Prochaine rencontre le 19 mai à 19h à la mairie de quartier.

• Commission voirie

Information sur l’axe Dourjacq (retour sur la réunion publique du 23 avril).

Questions diverses

Lundi 4 mai 2009 à 18h30, salon Colbert : information inter-quartiers sur l’organisation et le fonctionnement de la ville de Brest et de Brest métropole océane.

Mercredi 17 juin 2009 de 13h45 à 16h45 à la mairie de quartier de l’Europe : la division valorisation des déchets propose une distribution de composteurs individuels de jardins. Les personnes intéressées doivent prendre contact avec la division valorisation des déchets de BMO au 02.98.34.32.14. Le règlement des composteurs se fera par chèque uniquement libellé à l’ordre du Trésor Public.

Mis à jour : vendredi 13 novembre 2009

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article