Conseil Consultatif du Quartier de l’Europe

janvier 2004, réunion des groupes de travail, conseil de quartier Brest-Europe

Suite à la réunion du bureau du 11 décembre 2003, nous avons réorganisé les comptes rendus des quatre groupes de travail en trois grands thèmes :

- les micro-quartiers
- le quartier de l’Europe
- le quartier dans la ville de Brest

1 - Les micro-quartiers


Kérichen :
Il n’existe pas de salle polyvalente sur ce secteur, pas d’espace utilisable pour des moments festifs hormis peut-être la place Vercingétorix. Les habitants utilisent plutôt les équipements du secteur de Pen ar Créach.
Il y a le souhait de s’ouvrir vers les autres quartiers, il est à noter une meilleure participation à la fête du quartier de l’Europe.

Aménagements ponctuels :
- aménagement du passage piétons Bd Montaigne,
- le secteur Montaigne/Stiffelou

Dourjacq :
Aménagements ponctuels :
- peu d’espace entre le bord de l’abri bus et la rue près de l’église St Jacques
- feu rue Général Paulet très court
- mise en place de bancs au jardin Choiseul pour les personnes fréquentant l’association Ty Bemdez

D’autres points ont été évoqués notamment la situation de la copropriété Dourjacq/Beauregard,

Pen ar Créach :
Beaucoup d’activités entre la MPT et le Centre Social. L’association d’habitants organise des pique-niques gratuits.
Un goûter de Noël intergénérationnel a été proposé mais semble ne recevoir qu’un faible écho. Il est constaté que démarrer une nouvelle activité est toujours difficile.
Un échange a eu lieu sur l’appellation "centre social" qui semble impliquer la connotation "personnes à problèmes" et repousse éventuellement la venue d’un public qui ne se reconnaît pas dans cette image.
Une séance de cinéma en plein air a été organisée sur le quartier, il existe des sorties familiales, un thé dansant 1 ou 2 fois par an.

Aménagements ponctuels :
- emplacement de l’abri bus près du square Delalande

D’autres points ont été évoqués :
- les places prises par les entreprises rue Professeur Chrétien,
- le devenir du garage Frère et l’utilisation de cet espace.

Kerbernard :
Le quartier paraît isolé, il ne semble plus y avoir d’association d’habitants, c’est un quartier où l’on peut constater un rajeunissement de la population.

Pontanézen :
On vient d’inaugurer un nouvel et bel équipement. Un certain nombre d’activités et d’animations sont proposées à partir de ce lieu. Les habitants du quartier participant au Conseil pensent que plus on pourra amener de personnes vers Pontanézen et plus il y aura de quiétude dans le quartier.
Aménagements ponctuels :
- aménagement du passage piétons en face du magasin But rue de Gouesnou avec îlot de protections,

Kergaradec - L’Hermitage- Mesmerien - Mesguen :
Ce qui semble préoccuper les habitants concerne plutôt les nuisances de la maison d’arrêt.
Les habitants du quartier Buquet semblent centrer sur ce qui existe au sein de la caserne notamment en terme d’animations.
Il y a eu une idée d’échange entre le Char rieur et le journal de la prison.

L’ENSIETA permet l’utilisation de son amphithéâtre pour des débats mais pas pour des rencontres plus festives.
Dans les lotissements autour de l’école maternelle Desnos il y a de nouveaux arrivants et un renouvellement de la population.

2 - Le quartier de l’Europe


Le stationnement :

Un repérage des lieux où le stationnement pose problème : place de Strasbourg, rue de Gouesnou, rue du Professeur Chrétien, le secteur de Kérichen, le midi route de Gouesnou autour du Bar restaurant en face de Pontanézen.

La place de stationnement est à considérer comme un équipement nécessaire du quartier. Il a été rappelé qu’une différence importante existe entre le stationnement du résident, sur ou à proximité de son habitation, et le stationnement de passage.

Proximité du terrain de Pen ar Valy sur Guipavas où stationnent des Gens du voyage

Axes de circulation : passage par la zone de Kergaradec pour éviter la route de Gouesnou,

L’occupation des squares et la consommation d’alcool ou autres produits illicites. Un recensement a été amorcé lors de la réunion : place Vercingétorix, autour de l’église St Luc, parking de Quick-Europcar, jardin rue Choiseul, parking Intermarché bd de l’Europe, squares Le Moigne et Delalande, église St Jacques, 2-4 rue Watteau, ...
Un souhait de mieux connaître le public qui fréquente ces lieux a été émis pour apporter des réponses adaptées aux situations rencontrées. :
- scolaires de la cité de Kérichen le midi ou à la fin des cours
- jeunes adultes en soirée dans certains sites (Vercingétorix, St Jean, ...)
- ...
Un lien a été fait avec le Comité Local de Sécurité et les médiateurs urbains d’une part. De même, une démarche doit être entreprise auprès du collège et des lycées de Kérichen pour avoir un échange sur ces thèmes.

Les équipements du quartier : Là également un début de recensement a été effectué faisant apparaître des aménagements ponctuels ou des aspects valables pour plusieurs parties du quartier.

Le manque de salles polyvalentes pour réaliser des bals, repas, vide grenier, ... a été souligné. Le quartier de l’Europe est le seul de Brest à ne pas avoir de Patronage Laïque par exemple.

Il a été proposé que les paysagistes ou les espaces verts de la Ville travaillent avec les habitants ou les écoles lors des aménagements du quartier y compris les trottoirs.

Animations - communication

Lors de la fête du quartier de l’Europe, il y a eu une meilleure participation des habitants du quartier, notamment lors des visites en bus.

Plusieurs idées ont été émises :
- aménagement d’espaces "quartier de l’Europe" dans les squares pour qu’ils deviennent des emplacements repérés du quartier avec des possibilités d’animations ponctuelles ou régulières.

- Fête du quartier de l’Europe : chacun fait la fête dans son quartier le samedi et tout le monde se réunit sur un même lieu le dimanche.

- Réaliser des circuits découverte-promenade dans chaque quartier et faire un raccordement entre-eux.

- L’idée d’une ferme pédagogique est portée par des associations depuis plusieurs années et une implantation a été imaginée sur la zone NDE de L’Hermitage où un espace de détente est prévu sur 7 ha. (Un dossier a été constitué par l’association des résidants de Lambé-est).
Afin de découvrir ce secteur l’idée d’organiser une ballade pour les membres du Conseil a été envisagée.

- Définir un projet commun à l’ensemble du quartier (associations, écoles, ...) pour renforcer l’image du quartier et la cohésion entre les différentes parties.

A.S.B. :
Avant l’ASB était un club sans quartier, aujourd’hui c’est celui du quartier de l’Europe (65 % des jeunes de débutants à 13-14 ans sont du quartier).
Les équipements pourraient être utilisés par des structures du quartier pendant l’été.
L’ASB fêtera ses 100 ans en 2005. Des manifestations se dérouleront sans doute sur une semaine, et Noël Lusven envisage de faire un lien avec la fête du quartier de l’Europe.

La citoyenneté - la solidarité

Nous avons démarré un tour d’horizon (qui sera à compléter) des actions menées sur notre quartier.
La maternelle de Pen ar Créach va tous les 15 jours faire un goûter avec les personnes âgées du foyer de Ker Héol. Ces rencontres s’appuient sur un axe de travail du projet d’école sur l’ouverture à l’extérieur, sur l’inter génération, sur le handicap.

Le Foyer de Kerlivet travaille régulièrement avec un ensemble de partenaires du quartier : le journal TAPAJ (Pontanézen), le Centre de Création Musicale, la Crèche du Dourjacq-Pontanézen autour du conte, du chant (un travail avec l’association Ty Bemdez est en projet sur le chant), l’Escale, la Médiathèque, le Jardin de Pontanezen, la Mairie de quartier de l’Europe, l’école de Pen ar Stréat (un peu moins aujourd’hui depuis le départ d’un résidant qui travaillait le bois).

L’Escale organise à Pontanézen une soirée à Noël .

Un jardin situé à proximité de l’école maternelle de Kérichen est également un lieu de détente pour des personnes âgées du quartier. Moyennant une petite clôture pour garantir la sécurité des enfants et éviter l’intrusion de chiens, cet espace pourrait être un lieu de rencontres entre ces deux populations.

L’isolement de personnes âgées, malades, à mobilité réduite, en difficulté sociale ou personnelle est un phénomène qu’y se rencontre sur notre quartier. Nous avons identifié des personnes ou structures susceptibles d’aider dans un repérage éventuel (aide ménagère, gardiens OPAC, les personnes en charge du portage de repas, ..) tout en sachant que la prise de contact avec les personnes ne peut s’improviser.

Plusieurs idées ont été émises notamment dans l’esprit des réseaux d’échange de savoirs : des enfants de primaire pourraient faire la lecture, des informations sur les activités du quartier pourraient être diffusées, les journaux de quartier pourraient jouer un rôle dans cette approche (interview, ...), l’intégration d’activités d’enfants dans les résidences de personnes âgées. Une expérience italienne où les grands-parents font traverser les enfants à la sortie des écoles a été signalée.

En lien avec l’OPAC, la Mairie de quartier a organisé des rencontres à l’attention des nouveaux habitants du quartier. L’idée est de les accueillir avec un ensemble de partenaires pour leur présenter les services proposés par les associations et institutions. Les résultats sont mitigés et la Mairie souhaite réfléchir à cette initiative : comment accueillir, comment aller au contact des nouveaux habitants, ...?

Monsieur Perron rappelle que les résidants du foyer de Kerlivet sont intégrés dans le quartier. Ils peuvent aussi apporter leur contribution, ils peuvent aussi être solidaires des habitants du quartier. Le handicap peut être un moteur pour aller vers les autres.

Une information a été faite sur l’action du collectif : "j’ai mon mot à dire", dont l’objectif est de favoriser l’implication des habitants dans la vie de la cité, notamment dans les instances de représentations des habitants, et de façon plus conjoncturelle l’inscription sur les listes électorales.

Le respect de notre environnement

Chacun a pu constaté la diversité de l’environnement du quartier (jardins, zones d’habitation, zones commerciales, ...) et le lien qui peut être fait entre cet environnement et le thème de la citoyenneté : "La citoyenneté c’est aussi dire quelque chose quand on constate des attitudes inciviles, c’est affirmer le respect des personnes et des lieux que l’on fréquente".

Dans la Commission Cadre de Vie de Pontanézen, la Mairie de quartier a proposé à ses partenaires de mener une action de sensibilisation sur la propreté dans le quartier pendant la semaine de l’environnement en juin 2004 : quartier fleuri, embellissement, appropriation du quartier, voir où il manque des poubelles ou des containers ...

Le respect de l’environnement et de ceux qui y vivent peut prendre plusieurs formes. C’est, par exemple, poursuivre le travail mené notamment avec le foyer de Kerlivet sur l’accessibilité aux équipements. C’est également mettre en place des stationnements réservés aux handicapés, c’est aussi veiller à la divagation des animaux errants, ... Des détritus envahissent régulièrement le parking de Vêtimarché, le civisme c’est aussi de ramasser ses déchets

3 - Le quartier de l’Europe dans la ville de Brest


Les habitants portent un intérêt au réaménagement du parking Kerfautras, lieu de stationnement relais lorsqu’ils vont en centre ville.

Le plan de circulation de la ville a un impact sur le quartier : forte circulation sur certains axes comme le boulevard de l’Europe, le boulevard Montaigne et ses prolongements, ...

Le réseau de bus :
De même, le réseau de bus nécessite de prendre en considération les besoins du quartier, tout en sachant que ceux-ci doivent également s’intégrer dans un réseau beaucoup plus large.

Un regard a été porté sur le réseau tel qu’il est pratiqué par les habitants : les secteurs desservis, les fréquences de passage, les tarifications, vitesse ...

Aménagements transversaux :
- éclairage des passages piétons
- implantations gênantes des poteaux électriques, panneaux divers sur les trottoirs déjà peu larges posant problème pour le passage des fauteuils, poussettes et même pour les piétons
- aménagement de refuges aux passages piétons situés sur les axes larges ou à forte circulation (Montaigne, Dourjacq, Paul Masson,...)

Groupes de travail inter-quartier :

Un lien sera fait avec le groupe de travail inter quartiers mis en place sur le thème Transport en Commun en Site Propre (TCSP) : Mme Olivier, M. Chapalain se sont proposées pour suivre les travaux de ce groupe de travail :

Il en sera de même avec le groupe de travail inter quartiers mis en place sur le thème de la formation des conseillers : M. Bernard s’est porté volontaire pour suivre ce groupe de travail. Quelqu’un d’autre peut encore y participer (prendre contact avec la Mairie du quartier de l’Europe).

Ont participé aux différentes réunions :


Groupe 1 : Circulation, Stationnement, Transport en commun
Animateur : M. Mouly Nicolas

Réunion le 13 novembre
Présents :
Collège habitants : Mmes Cloarec, Olivier, Mrs Aïtali, Chapalain, Le Gac, Mouly
Excusée :
Collège habitants : Mme Guianvarch

Groupe 2 : Cadre de vie, aménagement, sécurité, équipements de quartier
Animatrice : Mme Monot Jane

Réunion le 18 novembre 2003
Présents :
Collège habitants : Mmes Cloarec, Colin, Mazé, Olivier, Papin, Torres, Mrs Bernard, Château, Le Gac, Monot,
Collège associations : Mmes Guevel, Le Coz, Monot, Mrs Botcazou, Lusven,
Personnes qualifiées : Mme Garlatti

Groupe 3 : Image de quartier, animations, festivités, communication
Animateur : M. Jean Pierre Botcazou

Réunion le jeudi 20 novembre
Présents :
Collège habitants : Mmes Olivier, Pouliquen, M. Le Gac
Collège associations : Mmes Le Coz, Monot, Mrs Botcazou, Lusven,

Groupe 4 : Citoyenneté
Animatrice : Mme Pouliquen Marie Françoise

Réunion le mardi 25 novembre
Présents :
Collège habitants : Mmes Boulch, Château, Olivier, Pouliquen, Simon, Mrs Aïtali, Bernard, Gueguen, Le Gac, Monot,
Collège associations : Mme Monot,
Personnes qualifiées : Mme Garlatti, M Perron,
Excusée :
Personne qualifiée : Mme Le Roux

Mis à jour : samedi 18 décembre 2004

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article