Une aire de compostage collectif à Kérangoff (Brest)

Quand les centres sociaux innovent en matière de développement durable

Quatre Moulins
Imprimer la page

A l’initiative des bénévoles jardiniers du « Jardin Bleu » du centre social, une « aire de compostage domestique en habitat collectif » va permettre aux habitants du quartier de Kérangoff de déposer avec un bio seau leurs déchets verts de cuisine dans un composteur mis à leur disposition au jardin par la division Valorisation des Déchets de Brest Métropole Océane.

Suite à une information réalisée par les jardiniers, au porte à porte de 2 immeubles proches du jardin, en novembre 2008, une quarantaine d’habitants se sont portés volontaires pour cette démarche de valorisation de nos déchets ménagers. Les déchets végétaux représentent environ un tiers de notre poubelle, aussi cette démarche, outre l’intérêt écologique (fabrication du terreau pour le jardin et les jardinières de bacon), peut être une grande économie pour la collectivité. Elle a aussi un impact social en étant une nouvelle occasion pour les gens de se rencontrer.

Trois composteurs sont installés au jardin bleu, le suivi et la gestion des composteurs vont être assurés par un « guidecomposteur
 » : un jardinier bénévole du Jardin Bleu, formé par Vert le jardin (VLJ).

Le samedi 16 mai a eu lieu la remise officielle des Bio Seaux aux habitants avec la signature d’une charte de participation et un petit guide des déchets à composter.

20 familles du quartier sont reparties avec un bio seau, assez petit pour trouver sa place dans les cuisines des appartements de
Kérangoff …

Si vous êtes vous aussi intéressé(e) par cette démarche de valorisation des déchets verts à destination du jardin bleu ,des bio seaux sont à votre disposition à l’accueil du Centre Social de Kérangoff.

’’Extrait du journal "Echo de la plaine" - édition juin 2008’’

Contact : Comité d’animation de Kérangoff

Rue Franchet d’Esperey – 29200 BREST

Tel : 02.98.45.16.96
Mis à jour : jeudi 28 mai 2009

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article