L’équipement des collègiens Brestois

Extrait du rapport d’enquête du Projet éducatif local Brestois

Un document tiré du Rapport d’analyses de l’enquête sur le temps libre des collégiens brestois rédigé par Christelle Pouliquen – Chargée de l’enquête à la mission PEL et
publié le mardi 2 décembre 2008, par Paul Monnoyer sur le site du Projet Educatif Bretois (PEL)

Vous pouvez télécharger le premier rapport d’analyses de l’enquête sur le site

Le cadre de l’enquête extrait de l’introduction page 2 et 3

Suite à la mise en place de l’accompagnement éducatif dans les collèges de ZEP à l’automne
2007, une réunion rassemblant des membres de l’éducation nationale et de la ville de Brest a mis
au jour le déficit de connaissances des pratiques et besoins des collégiens. Les collèges ignorent
souvent les pratiques de loisirs développées par les élèves. Ils ne repèrent pas toujours l’offre
publique et associative qui intervient sur les temps péri ou extra scolaires des adolescents et avec
laquelle ils pourraient s’articuler dans une perspective de complémentarité éducative telle que
l’encourage la mesure d’accompagnement éducatif dans les collèges.

...

Pour cela, elle a décidé de réaliser une enquête auprès des adolescents scolarisés dans les
collèges brestois. Afin de garantir la pertinence, la légitimité, la fiabilité des informations
produites, et de satisfaire les attentes de caractérisation fine, un principe d’exhaustivité a été
souhaité. L’enquête devait par conséquent « consulter l’ensemble de la population des
adolescents scolarisés dans l’ensemble des collèges brestois ». La méthode qui s’applique dans ce
contexte, pour répondre au principe d’exhaustivité, est la méthode d’enquête par questionnaires.

A cette enquête s’ajoutera un état des lieux précis, à l’échelle de chaque unité territoriale (le
quartier, la zone d’influence du collège, la ville…) du niveau de disponibilité de l’offre éducative
et de son adéquation avec les critères d’appréciation des adolescents."

A propos des collègiens enquêtés

Extrait du rapport pages 6 et 7

"Les collèges brestois comptaient 7013 élèves à la rentrée scolaire 2007-2008. Seul le
collège Saint-Sauveur qui compte 147 élèves n’a pas participé à l’enquête. 5522 collégiens ont
répondu au questionnaire. Le taux de participation à l’enquête est donc de 80,42 %3.
157 questionnaires n’étaient pas utilisables car il manquait les caractéristiques principales :
âge, sexe, collège d’appartenance, ville.
Ainsi, les résultats concernent 5365 collégiens sur les 7013 inscrits à la rentrée, soit 76,5%
des collégiens brestois.

Les élèves manquant sont principalement des élèves inscrits au niveau 3ème qui étaient en
voyage scolaire dans certains collèges ou avaient quitté le collège pour préparer le brevet dans
d’autres. Ainsi, par exemple aucun élève des classes de 3ème du collège de l’Harteloire n’a été
interrogé. Il manque également de nombreux élèves des classes de SEGPA ou 3ème d’insertion
qui étaient en stage professionnel. Enfin, parmi les élèves n’ayant pas participé à l’enquête il y a
ceux qui étaient en voyage scolaire au moment de la passation.

Cependant, le taux de retour est largement satisfaisant et répond aux attentes de pertinence,
fiabilité, et légitimité permettant d’obtenir une caractérisation fine. Dans les collèges Estran St-
Marc, Croix-rouge, Saint-Pol Roux, toutes les classes ont été interrogées en même temps. On
remarque, malgré cela, un taux de non réponse d’environ 10% qui correspond aux taux
d’absentéisme au sein de chaque collège."

...

"Le questionnaire comprend 267 questions et fait 9 pages. Il peut paraître extrêmement long,
mais il ne l’était vraiment que pour ceux qui ont au moins trois activités sportives ou culturelles.
Les questions sur ce thème se répétant pour chaque activité.
Beaucoup de questions sont fermées, même si nous en avons laissées un certain nombre
d’ouvertes pour ne pas donner aux collégiens le sentiment d’être enfermés dans des propositions
et surtout parce que c’était important de les laisser mettre leurs mots sur leurs pratiques, leurs
activités et leurs besoins.

Au premier abord les collégiens réagissaient assez négativement en voyant la longueur du
questionnaire, puis finalement, dans la mesure où ils avaient une heure pour le remplir, prenaient
le temps de le faire. Seuls 157 collégiens interrogés n’ont pas répondu « sérieusement »,
« sincèrement » au questionnaire."

2.5. LES EQUIPEMENTS A DOMICILE

Près de 300 collégiens n’ont pas répondu à ces questions. Bien souvent il s’agit des
collégiens qui n’ont pas pu terminer de remplir le questionnaire pour faute de temps.

2.5.1. LA TELEVISION

En moyenne il y a 2,2 télévisions chez les collégiens brestois. 74 collégiens n’ont pas la
télévision chez eux. Dans 51% des cas, le père est cadre. 334 collégiens en ont plus de quatre.

nombre de télé
Pas de télé 1,5%
1 TV 24,1%
2TV 33,7%
3 TV 22,3%
4TV 11,8%
+ de 4TV 6,6%
télé chambre sexe oui non
Un garçon 59,2% 43,7%
Une fille 40,8% 56,3%

37% des collégiens ont une télé dans leur chambre. On observe que plus il y a de télévisions
au domicile, plus l’enfant a des chances d’en avoir une dans sa chambre. 60 % des collégiens qui
ont une télévision dans leur chambre sont les garçons.

2.5.2. L’INFORMATIQUE

La part des collégiens n’ayant pas d’ordinateur est plus importante que ceux qui n’ont pas la
télévision. Même s’il se démoncratise l’informatique n’est pas « universel ». 217 collégiens
déclarent ne pas avoir d’ordinateurs (3 fois plus que la télévision). Dans 23% des cas les pères
sont ouvriers puis dans 15 % ils sont employés.

Ceci nous permet de conclure que l’équipement en informatique est lié à une question de
ressources, ce qui n’est pas le cas pour la télévision dont l’absence peut-être liée à un choix
culturel.

nombre d’ordinateurs
Pas d’ordinateur 4,3%
1 ordinateur 46,7%
2 ordinateurs 28,2%
3 ordinateurs 11,9%
4 ordinateurs 4,6%
+ de 4 ordinateurs 4,3%

Le taux d’équipement informatique est de 1,64 ordinateurs par domicile chez les collégiens.

  • 30 % des collégiens ont un ordinateur dans leur chambre.
  • 15 % des collégiens sont équipés de l’ordinateur et de la télévision dans leur chambre. Ce
    sont des enfants d’ouvriers (25%), d’employés (22%) avant tout.
  • 13% ne sont équipés que de l’ordinateur. Ce sont des enfants de cadres (29 %)
  • 45 % des collégiens ont un blog. Dans 62 % des cas ce sont les filles qui en ont un. Par
    contre l’âge n’est pas un variable déterminante entre ceux qui en ont un et ceux qui n’en ont pas.
Non réponse 295
Oui 2437
Non 2633
blog sexe oui non total
Un garçon 37,5% 60,5% 50,3%
Une fille 62,5% 39,5% 49,7%

Les trois quarts des collégiens se connectent sur MSN. Les filles sont légèrement plus
nombreuses que les garçons et les élèves de 4ème et 3ème plus nombreux que leurs cadets. Sinon,
c’est toute caractéristiques sociales confondues que les collégiens se connectent à ce site de Tchat
ou à un autre.

fréquence connection MSN
Tous les jours 66,8%
Tous les jours 13,9%
Uniquement le mercredi et le week-end 19,3%
Taux se connectant sur MSN]
Oui 75,4%
Non 24,6%

Parmi ceux qui se connectent, deux sur trois se connectent tous les jours. 70% d’entre eux y
passent plus d’une heure.

durée connection par jour
Moins d’une heure 1120
1 heure 1216
2 heures 814
3 heures 222
plus de 3 heures 350

MSN est un moyen de maintenir le lien avec le groupe de pairs même quand on est à la
maison. C’est donc sans surprise qu’on observe que plus ils vieillissent plus ils passent du temps
connectés sur MSN.

Les filles sont un peu plus nombreuses que les garçons. Probablement parce que ces
derniers ne tchattent pas mais jouent en réseau. En effet, 42% des collégiens ont l’habitude de
jouer en réseau, dont 63% sont des garçons.

A travers leur usage d’internet, on retrouve la traditionnelle division des pratiques selon le
genre. Les filles discutent alors que les garçons jouent.


2.5.3. TELEPHONE PORTABLE

portable
Non réponse 5,6%
Oui 59,9%
Non 34,6%

60 % des collégiens ont un téléphone portable. L’âge, tout comme le niveau au collège ici,
sont des variables très déterminantes puisque plus les collégiens sont âgés plus ils ont des chances
d’avoir un téléphone portable. 43 % des élèves inscrits en en 6ème ont un portable, 55% en 5ème,
65 % en 4ème et 77% 3ème. 14 % dans l’UPI.

age portable 10 ans 11 ans 12 ans 13 ans 14 ans 15 ans 16 ans 17 ans Autre TOTAL
Oui 45,5% 33,7% 40,6% 55,1% 64,2% 79,6% 84,5% 80,0% 50,0% 59,9%
Non 50,0% 54,1% 49,1% 39,7% 32,7% 17,7% 11,7% 11,4% 25,0% 34,6%

Les filles sont plus nombreuses que les garçons à avoir un portable, le genre n’est pas aussi
déterminant pour la possession d’un portable que pour le blog.

|sexe portable|un garçon|une fille|
|oui|46,7%| 53,3% |
|non |54,4%| 45,6% |
|total |50,3% |49,7%|

  • 27% de ceux qui n’ont pas un téléphone portable sont enfants de cadres.
  • 45 % des collégiens, enfants de cadres, n’ont pas de téléphone portable, 25 % des enfants
    d’ouvriers. Avoir ou non un téléphone portable ne dépend pas d’une situation économique. Cela
    dépend apparemment plutôt d’un choix éducatif.

Dans 82 % des cas ce sont les parents qui payent les forfaits de portable.
Les garçons sont légèrement plus nombreux que les filles à payer leur forfait. Ce n’est pas
en fonction de leur âge que les collégiens payent ou non leur portable. Par contre dans 31% des
cas ceux qui payent leur forfait de portable sont des enfants d’ouvriers. Payer ou non son forfait
de portable est lié à la situation économique des parents.

Mis à jour : vendredi 2 janvier 2009

©© participation-brest, article sous licence creative common info

Répondre à cet article